Les NCSM Kingston et Summerside dans les eaux infestées de pirates du Golfe de Guinée

Le NCSM Summerside et le NCSMKingston sont partis le 26 janvier 2108 à 9h30 pour l’Afrique occidentale, une mission stratégique qui appuie le développement des capacités et des liens avec les marines partenaires, en plus de participer à l'exercice OBANGAME EXPRESS 2018 (OE18) dans le golfe de Guinée, dirigé par les forces navales des É.-U. en Afrique. (Twitter/@MRC_FMARA)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le NCSM Summerside et le NCSM Kingston sont partis le 26 janvier 2018 pour l’Afrique occidentale, une mission stratégique qui appuie le développement des capacités et des liens avec les marines partenaires, en plus de participer à l’exercice OBANGAME EXPRESS 2018. (Twitter/@MRC_FMARA)

Les navires de défense côtière NCSM Kingston et Summerside ont mis le cap sur l’Afrique occidentale vendredi matin. Leur déploiement comprendra des missions avec des pays de l’Afrique occidentale visant à renforcer les capacités des partenaires, à promouvoir la sécurité maritime et à favoriser l’établissement de liens dans la région du golfe de Guinée.

Pendant leur déploiement, les NCSM Kingston et Summerside, ainsi qu’un détachement de personnel du groupe des opérations tactiques maritimes (GOTM) et une équipe de mentors du Centre des opérations maritimes, participeront aussi à l’exercice OBANGAME EXPRESS 2018 (OE18).

Dirigé par les forces navales des États‑Unis en Afrique, l’exercice OE18 est conçu pour renforcer la coopération entre les pays participants afin d’améliorer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Le GOTM y collaborera avec les partenaires régionaux en vue de renforcer les capacités des partenaires en appui aux opérations d’interdiction maritime.

Le golfe de Guinée est une région qui est riche en ressources, notamment pétrolifères, mais également le théâtre d’importantes activités de piraterie.

Pour cet exercice, de nombreux États partenaires d’Afrique ainsi que des forces d’autres pays participeront, dont l’Angola, la Belgique, le Bénin, le Brésil, le Cameroun, Cabo Verde, la Côte d’Ivoire, le Danemark, la France, le Gabon, l’Allemagne, le Ghana, la Guinée, le Libéria, le Maroc, les Pays‑Bas, le Nigéria, la Norvège, le Portugal, la République démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal, la Sierra Leone, l’Espagne, le Togo, la Turquie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Tous des pays signataires du Code de conduite de Yaoundé prévoyant la coopération «dans toute la mesure du possible à la répression de la corruption transnationale, du crime organisé dans le domaine maritime, et du terrorisme maritime, la pêche INN (illégale, non déclarée et non réglementée).

Le mot «obangame» est tiré du fang, langue du sud du Cameroun et d’autres parties de l’Afrique centrale; il signifie «unité».

La participation canadienne

«Misant sur le succès retentissant du déploiement en Afrique occidentale de l’an dernier, la Marine royale canadienne (MRC)  participera de nouveau à un déploiement dans cette région importante du monde afin de continuer d’y promouvoir la sécurité maritime. De plus, la MRC mènera des activités de sensibilisation nationales et soutiendra les intérêts nationaux du Canada tout en collaborant avec des partenaires mondiaux dans le but de renforcer leurs capacités mutuelles et leur état de disponibilité opérationnelle. Cette expérience sera enrichissante pour les marins de la MRC qui participeront à ce déploiement.», a expliqué pour sa part le Contre-amiral Craig Baines, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Atlantique) et commandant des Forces maritimes de l’Atlantique.

Le GOTM comprend des équipes spécialement formées qui sont prêtes à faire face à diverses menaces dans des environnements maritimes à haut risque. Elles sont employées à bord des frégates de la classe Halifax et des navires de défense côtière de la classe Kingston, et peuvent aussi participer à des opérations à terre. Les équipes sont formées pour les inspections et les fouilles menant à la détection de marchandises illégales, et aussi pour le combat corps à corps, la reconnaissance des engins explosifs improvisés, le combat rapproché et le tir tactique.

Le navire de défense côtière canadien et premier navire de la classe Kingston NCSM Kingston (MM 700) est service depuis 1996, et le navire de défense côtière NCSM Summerside (MM 711), de classe Kingston lui aussi, depuis 1999.

Les escales prévues pour les NCSM Kingston et Summerside durant ce déploiement en Afrique occidentale ont pour but de renforcer la coopération entre les pays participants de manière à améliorer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée. Les navires feront escale dans les ports des villes suivantes:

  • Praia (Cabo Verde)
  • Dakar (Sénégal)
  • Monrovia (Libéria)
  • Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • Lagos (Nigéria)
  • Accra (Ghana)