L’ÉRISM-AC/F demande le stationnement gratuit pour les vétérans avec une plaque avec un coquelicot

0

Depuis les dernières années, plusieurs organisations d’anciens combattants dont la Légion royale canadienne et plusieurs vétérans ont communiqué avec leur municipalité afin qu’un règlement municipal soit adopté au sujet de la gratuité du stationnement pour les anciens combattants ayant une plaque d’immatriculation avec un coquelicot. Certaines municipalités ont fait preuve d’ouverture en acceptant de présenter les requêtes à leur conseil municipal et parmi celles-ci, nous retrouvons les villes de Saint-Jérôme, Granby, Louiseville, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sherbrooke et Victoriaville qui ont accepté que le stationnement sur leur territoire soit sans frais pour les anciens combattants.

Dernièrement, j’ai eu plusieurs discussions avec des anciens combattants au sujet de la gratuité du stationnement dans les villes du Québec. Force est de convenir, qu’en apparence il s’agit d’un simple geste marquant la reconnaissance des sacrifices des anciens combattants et leur famille à la défense de notre pays, de notre province, de nos valeurs ainsi que de nos libertés. De plus, ce simple geste n’a que très peu d’incidences financières sur les revenus générés par le stationnement des anciens combattants dans les municipalités. Toutefois, lorsque nous prenons le temps de bien réfléchir au-delà du simple geste de reconnaissance, le stationnement gratuit pour les anciens combattants se veut une action d’intégration sociale des vétérans au sein des communautés. Cette action des municipalités peut faire une différence fondamentale pour bon nombre d’anciens combattants qui ont une situation financière précaire, qui vivent une situation d’isolement social ou encore pour les aider dans leur transition de la vie militaire à la vie civile.

J’ai déjà mentionné à plusieurs reprises que les municipalités du Québec doivent jouer un rôle local dans l’intégration des anciens combattants au sein des communautés. Je crois fermement que les dossiers concernant les anciens combattants ne peuvent pas être strictement de compétences fédérales. Pour se faire, les municipalités doivent mettre en place des initiatives qui touchent et qui bénéficient aux anciens combattants et à leur famille. Cela peut se faire au même titre que les projets intégratifs pour les aînés ou pour les immigrants qu’instaurent les municipalités. L’adoption d’un règlement municipal permettant le stationnement gratuit pour les anciens combattants qui possèdent une plaque d’immatriculation avec un coquelicot entre justement dans cette catégorie d’action intégrative.

Faisant suite à ces discussions et à ces réflexions, nous avons pris l’initiative d’écrire une lettre à tous les maires et à toutes les mairesses des municipalités du Québec de plus de 25 000 habitants afin qu’ils et qu’elles présentent à leur conseil municipal la proposition d’un règlement municipal sur le stationnement

gratuit pour les anciens combattants. Nous avons fait parvenir un total de 34 lettres par courriel aux maires et mairesses et nous leur avons demandé de nous tenir informer des réalisations sur la page Facebook de l’Équipe de recherche et d’intervention en santé mentale des anciens combattants et leur famille (ÉRISM-AC/F).

Nous sommes donc impatients de connaître les résultats de cette première action de l’ÉRISM-AC/F afin d’améliorer le bien-être des anciens combattants et des membres de leur famille.

Ce geste d’inscrit dans notre désir de réaliser notre mission et notre programmation de recherche et d’intervention qui passent par le transfert des connaissances et les partenariats avec les organisations d’anciens combattants, les municipalités ainsi que les organismes communautaires. Cela permettra d’identifier les besoins et de mettre en place des mesures d’aide et de soutien destinées aux anciens combattants et à leur famille. Nous vous invitons à suivre l’évolution du dossier sur notre page Facebook.

Nous remercions ceux et celles de même que les organisations d’anciens combattants qui ont pavé la voie à cette initiative de stationnement gratuit pour les anciens combattants.

Nous produirons une mise à jour des avancements à l’été 2018.

Libéré volontairement en 2014 avec le rang de major, Dave Blackburn est actuel candidat conservateur dans la circonscription de Pontiac aux élections fédérales de 2019, docteur en sociologie de la santé et professeur régulier à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) où le champ de la santé mentale et les Forces armées canadiennes figure dans ses domaines de recherche.

Les commentaires sont fermés.