Qu’est-il arrivé à Zuma, le satellite secret lancé par SpaceX ?

0
SpaceX a lancé le 7 janvier «un engin spatial» dans le cadre d’une mission secrète du gouvernement américain connue sous le nom de «Zuma». (SpaceX)

Lancé en grande pompe par SpaceX à bord d’une fusée Falcon 9, dimanche 6 janvier depuis Cap Canaveral, le satellite secret américain Zuma semble être perdu à tout jamais, selon plusieurs rapports.

Les rumeurs ont commencé à surgir peu après la fin de la mission de lancement, alors que SpaceX, l’agence américaine concernée par le satellite lancé ou encore le fabricant Northrop Grumman, ont l’habitude de commenter sur la réussite du lancement, et que ce ne fut pas le cas cette fois. Dès le lendemain, plusieurs sources qui ont requis l’anonymat ont annoncé au Wall Street Journal et à Bloomberg que la mission avait en fait échouée.

La fusée Falcon 9 a bien décollé de Cap Canaveral en Floride à 20h, heure locale, dimanche 6 janvier, selon les images en direct retransmises par SpaceX. Et moins de huit minutes après le lancement, SpaceX a fait revenir avec succès le premier étage de Falcon 9, qui est revenu se poser en douceur sur le sol près de Cap Canaveral.

Mais en raison de la nature secrète de la mission et du chargement, l’entreprise américaine du milliardaire Elon Musk, n’a pas montré la séparation du 2e étage de la fusée et le déploiement du satellite, préférant montrer aux téléspectateurs le retour sur Terre du 1er étage.

Selon le WSJ et Bloomberg, le satellite ne se serait pas séparé de la fusée. Or, commentant ces informations, SpaceX a indiqué ne pas commenté «les missions de cette nature; mais pour l’heure les examens des données indiquent que Falcon 9 a fonctionné nominalement».

Le langage de la déclaration semble donc indiquer que si problème il y a eu, il viendrait d’autre part que de la fusée en elle-même.

En temps normal, SpaceX utilise son propre matériel pour lancer le satellite dans l’espace. Or, dans ce cas ci, la structure reliant le 2e étage de la fusée au satellite – ce qu’on appelle l’adaptateur de charge utile – a été fourni directement par Northrop Grumman. Si cet adaptateur a mal fonctionné, cela aurait laissé le satellite attaché au 2e étage de la fusée… et donc aurait plongé dans l’atmosphère pour se désintégrer.

Le responsable des communications chez Northrop Grumman a répondu laconiquement que «C’est une mission classée. Nous ne pouvons pas commenter les missions classées».

D’autres scénarios sont bien évidemment possible, comme le mauvais fonctionnement du 2e étage de la fusée Falcon 9, mais contredirait les affirmations de SpaceX sur son fonctionnement «nominal», ou bien encore que le satellite ne s’est pas «allumé» après la séparation.

Pour compliquer encore un peu plus les choses, le US Strategic Command et son Joint Space Operation Center a rentré dans son catalogue d’objets spatiaux, un nouveau satellite: USA 280, désignation 2018-001A, sous le numéro de catalogue 43098, indiquant donc que le satellite aurait effectué au moins une rotation autour de la Terre.

Jusqu’à ce que quelqu’un parle de manière officielle, le sort de Zuma reste inconnu !

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.