Fournisseurs pour les chasseurs canadiens: Lockheed et Boeing sur la liste

0

Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a publié la liste des fournisseurs admissibles qui seront invités à soumettre des propositions dans le cadre du processus concurrentiel visant à remplacer la flotte de chasseurs du Canada.

La liste de fournisseurs est composée de gouvernements étrangers et de fabricants de chasseurs qui seront invités à participer à des activités de mobilisation officielles au cours des prochains mois. Ce processus concurrentiel a été lancé en décembre 2017, et les activités se poursuivront jusqu’au printemps 2019, moment où le gouvernement du Canada invitera les fournisseurs admissibles à soumettre des propositions. Seuls les fournisseurs qui figurent sur la liste publiée aujourd’hui pourront soumettre des propositions.

Publication des noms des entités formant les Fournisseurs sur la liste de
fournisseurs.

Cet avis est fourni conformément à l’article 4.2 de l’Invitation à la liste des
fournisseurs afin de publier le nom des entités formant les Fournisseurs sur la
liste de fournisseurs.

  • Gouvernement de la République Française – Dassault Aviation (avec Thales
    DMS France SAS et Safran Aircraft Engines)
  • United States Government – Lockheed Martin Corporation (Lockheed Martin
    Aeronautics Company)
  • United States Government – The Boeing Company
  • Swedish Government – SAAB AB (publ) – Aeronautics
  • Government of the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland –
    Airbus Defense and Space GmbH

Les propositions seront rigoureusement évaluées en fonction du coût, des exigences techniques et des retombées économiques, la Politique des retombées industrielles et technologiques sera également appliquée, et, conformément à cette politique, le fournisseur retenu devra investir au Canada un montant équivalent à la valeur du contrat, explique le communiqué de Services publics et Approvisionnement Canada qui souligne aussi que le Canada a ainsi «franchi une autre étape dans le cadre de ses efforts visant à bâtir des forces militaires hautement compétentes et souples, capables de collaborer étroitement avec les alliés et les partenaires et de protéger la sécurité des Canadiens.»

L’évaluation des soumissions comprendra également, note Ottawa, une évaluation de l’impact des soumissionnaires sur les intérêts économiques du Canada.

La mobilisation des intervenants et de l’industrie à l’égard de ce nouveau critère, ainsi que des lignes directrices relatives à l’application de ce dernier en tant qu’outil d’approvisionnement permanent pour les grands projets, est réalisée dans le cadre de consultations distinctes, précise le communiqué. Des représentants gouvernementaux ont déjà rencontré des représentants d’associations de l’industrie de l’aérospatiale et de la défense et continueront de mobiliser divers intervenants en vue de peaufiner ce critère au cours des prochains mois.

Ce projet d’approvisionnement représente l’investissement le plus important dans l’Aviation royale canadienne en plus de 30 ans.

«Nous sommes heureux des réponses obtenues de la part des gouvernements étrangers et des entités commerciales qui ont la capacité de répondre aux besoins du Canada. Notre gouvernement est persuadé qu’il en résultera une concurrence robuste, qui permettra d’obtenir un bon rapport qualité-prix pour les Canadiens et des retombées pour l’économie canadienne.», a déclaré la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Carla Qualtrough.

«Nos hommes et nos femmes en uniforme doivent disposer de l’équipement nécessaire afin de mener à bien leurs missions exigeantes et parfois dangereuses. Le travail que nous avons fait et que nous continuons de faire en ce qui concerne l’approvisionnement des futurs chasseurs nous permettra d’obtenir l’équipement adéquat, au bon prix, pour appuyer ces missions importantes.», a pour sa part déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjot Sajjan.

Quant au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, il a expliqué à l’occasion du dévoilement de la liste des fournisseurs que «Le gouvernement du Canada mise sur les activités d’approvisionnement afin de créer des emplois, stimuler l’innovation et faire croître les petites entreprises.» »En vertu de la Politique des retombées industrielles et technologiques», de poursuivre le ministre Bains, «les fournisseurs retenus investiront au Canada un montant équivalent à la valeur des marchés conclus. Il s’agit d’une occasion unique de stimuler l’investissement en innovation et en recherche dans tous les secteurs de notre économie, y compris avec les établissements postsecondaires »

Faits en bref

Le 12 décembre 2017, le gouvernement du Canada a lancé un processus d’approvisionnement concurrentiel ouvert et transparent en vue de remplacer de façon permanente la flotte de chasseurs du Canada. Le Canada fera l’acquisition de 88 appareils de pointe, comme énoncé dans la politique de défense du Canada : Protection, Sécurité, Engagement.

L’attribution d’un contrat est prévue pour2021 à 2022, et la livraison du premier chasseur de remplacement pour 2025. Ces délais correspondent à ceux observés ailleurs au monde pour les processus d’approvisionnement de cette taille et de cette complexité.

D’autres entités pourraient être ajoutées aux équipes de fournisseurs qui figurent sur la liste à tout moment au cours du processus, sous réserve de l’approbation du gouvernement du Canada.

Le Canada continuera de recueillir et d’échanger des renseignements généraux auprès des intervenants au sujet de ce processus d’approvisionnement. Ainsi, l’industrie canadienne de la défense et de l’aérospatiale sera bien positionnée pour y participer.

L’aérospatiale est l’une des industries les plus novatrices et les plus tournées vers l’exportation au Canada. Elle apporte plus de 28 milliards de dollars par année au produit intérieur brut du Canada. Ensemble, les industries canadiennes de l’aérospatiale et de la défense représentent plus de 240 000 emplois de qualité.



Les commentaires sont fermés.