Syrie: le pape demande l’arrêt immédiat de la violence

0
Le pape François le 25 décembre 2017 à la cathédrale Saint Pierre au Vatican. Archives/(AFP / Andreas SOLARO)

Le pape François a lancé dimanche « un appel pressant pour que cesse immédiatement la violence » pour permettre notamment l’acheminement d’aide humanitaire en Syrie, en particulier dans le fief rebelle de la Ghouta orientale visé par des frappes aériennes du régime syrien.

« J’adresse un appel pressant pour que cesse immédiatement la violence, que soit donné accès à des aides humanitaires – de la nourriture et des médicaments- et que soient évacués les blessés et les malades », a déclaré le pape sur la place Saint Pierre de Rome, juste après la prière de l’Angelus.

Le régime syrien a de nouveau bombardé dimanche la Ghouta orientale malgré une résolution votée à l’ONU réclamant une trêve « sans délai », alors que plus de 500 civils ont été tués en une semaine de pilonnage sur ce fief rebelle assiégé.

Dans ce texte adopté à l’unanimité samedi après de longues négociations, le Conseil de sécurité demande la mise en place d’un cessez-le-feu de trente jours en Syrie pour permettre la distribution d’aide humanitaire et l’évacuation des blessés.

« En ces journées, mes pensées sont souvent tournées vers la Syrie aimée et martyrisée, où la guerre est de retour, spécialement dans la Ghouta orientale », a souligné le pape.

« Ce mois de février a été l’un des plus violents en sept ans de conflit: des centaines, des milliers de victimes civiles, enfants, femmes, personnes âgées; les hôpitaux ont été touchés; la population ne peut plus se procurer à manger… Tout ceci est inhumain. On ne peut pas combattre le mal avec un autre mal », a martelé le souverain pontife.



Les commentaires sont fermés.