Défi ICEMAN 2018 à Valcartier: des centaines de militaires ont défié l’hiver (PHOTOS)

0

La 3e édition du défi ICEMAN du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), qui a rassemblé le 28 février sur la Base des Forces armées canadiennes de Valcartier près d’un millier de participants, a pris fin hier, 1er mars.

Camaraderie, cohésion, esprit d’équipe, étaient les mots-clés pour les centaines de militaires, qui s’étaient entraînés pendant des semaines et ont été appelés à sortir de leur zone de confort en hiver et à se surpasser.

Le défi ICEMAN comportait des preuves de 5,5 km de marche avec charge (environ 35 lb) sur le dos, de 5 km de raquette en montagne, de 8 km de ski de fond militaire et de 5,5 km de course et de tir avec arme personnelle. Soit un total de 24 km.

En entrevue à 45eNord.ca, le major Alexandre Hottin, responsable cette année du défi ICEMAN, faisait observer que que le choix des disciplines n’était pas le fruit du hasard. Il s’agissait de disciplines en rapport avec les défis que doivent relever les militaires dans leur travail «Car nous utilisons [ces habiletés]avec nos équipement set nos moyens de déplacement militaires, ce qui permet de les tester».

Le défi ICEMAN est une activité exigeante visant à promouvoir la cohésion et à encourager l’esprit compétitif chez les membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canda (5 GBMC).

En plus de quelque 830 militaires de Valcartier, cette compétition rassemblait près de 100 collègues basés ailleurs au Canada, ainsi qu’une délégation de 10 militaires américains et, en primeur, près de 15 militaires canadiens blessés du programme Sans Limites**, dont plusieurs vétérans.

Sans limites est un programme des Forces armées canadiennes qui appuie les militaires actifs et les vétérans à surmonter une maladie des blessures physiques ou mentales grâce à l’activité physique et le sport.

Au total, ce sont près de 960 participants en provenance de 24 unités qui ont mis à l’épreuve leur endurance physique et mentale lors de ce défi dont on peut voir les résultats détaillés ici.

À la différence des Jeux de la brigade, «On souhaite faire de ICEMAN un événement annuel de toute l’Armée canadienne, pas seulement lié à la brigade mais ouvert à tous les militaires et à des invités des autres nations à l’image de l’Ironman ou du Mountain man à dans l’ouest », explique le major Hottin, soulignant la participation cette année de 10 militaires provenant d’Alaska.

L’édition 2018 du défi ICEMAN a aussi pu compter sur la présence du Grand Chef Konrad H. Sioui comme président d’honneur de l’événement, les responsables de la BFC Valcartier et de la brigade faisant observer qu’à cette occasion,«En cette année de 50e anniversaire du 5 GBMC, la relation particulière et historique qu’entretiennent le 5 GBMC et la Nation huronne-wendat» ont été également soulignées lors de la cérémonie de clôture de l’événement.»



Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.