Exercice de «tire» pour les élofs à la cabane à sucre (PHOTOS/VIDÉO)

56
Les élofs se sont sucrés le bec, le 17 mars 2018, pour découvrir ou redécouvrir cette tradition de chez nous. (45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 1 minute


Tradition oblige, les élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean se sont rendus en fin de semaine dernière à la cabane à sucre.

Grâce aux fonds du Mess des élèves-officiers, ceux-ci ont pu se rendre à la cabane à sucre Charbonneau, au Mont-Saint-Grégoire. Pour certains c’était une tradition québécoise avec laquelle ils renouaient avec plaisir, tandis que pour d’autres c’était une grande première.

Les cabanes à sucre telles qu’ont les connaît aujourd’hui sont apparues au début du 19e siècle. On y sert des repas typiques composés de crêpes, de fèves au lard, de soupe aux pois, des œufs, du jambon, des oreilles de crisse, des bonbons à l’érable, du beurre d’érable, de la tire sur la neige et sans oublier, le sirop d’Érable, dont certains élofs se sont fait de véritables «shots».

Il faut savoir que les érables se retrouvent principalement au Québec et en Amérique du Nord et on en compte sur plus de 144 000 hectares. Le Québec fournit les 2/3 de la production mondiale de sirop d’érable. Le tiers restant provient du nord de l’Ontario et des États-Unis plus précisément de l’État de New York et du Vermont.

L’élof Maxime Desrosiers, de l’escadron Tracy, se réjouit d’avoir pu passer une si bonne journée avec ses collègues et amis du Collège militaire royal de Saint-Jean car ce genre d’activités permet de renforcer la cohésion du groupe, ce groupe qui est, selon lui, une deuxième famille.