L’Armée canadienne accueille au Canada le commandant de la Force terrestre de la Lettonie

0
Le colonel Ilmārs A Lejiņš, commandant de la Force terrestre de la Lettonie (au centre à gauche), en compagnie du lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne (au centre à droite), du sergent de première classe Arvis Mucenieks, sergent-major du Commandement de la Force terrestre de la Lettonie (à gauche), et de l’adjudant-chef Alain Guimond, sergent-major de l’Armée canadienne (à droite), durant la visite de la délégation de la Force terrestre de la Lettonie au quartier général de l’Armée canadienne le 20 mars 2018 à Ottawa. (Sergent Dwayne Janes/Direction des affaires publiques de l’Armée)

L’Armée canadienne a accueilli le colonel Ilmārs A Lejiņš, commandant de la Force terrestre de la Lettonie, cette semaine à Ottawa et à Petawawa, en Ontario. Cette visite est venue renforcer les relations militaires bilatérales entre les armées canadiennes et lettones, au-delà de leur collaboration multilatérale dans le cadre du Groupement tactique de présence avancée renforcée (GT PAR).

Environ 450 membres des Forces armées canadiennes sont déployés auprès du GT PAR en Lettonie à chaque rotation, y compris du personnel d’état-major, une compagnie d’infanterie avec véhicules blindés légers, des policiers militaires et des éléments de soutien logistique et aux communications. Le groupement tactique s’entraîne avec la brigade d’infanterie de la Force terrestre lettone, avec qui il travaille main dans la main pour dissuader toute agression contre la population de la Lettonie, et défendre cette dernière au besoin.

Le colonel Ilmārs A Lejiņš, commandant de la Force terrestre de la Lettonie, reçoit un briefing du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada sur l’équipement militaire utilisé par l’Armée canadienne en déploiement et en exercice, dans le cadre d’une visite à la Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa le 21 mars 2018. (Caporal-chef Jennifer Evans/Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa)

Dans le cadre de la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement canadien s’est engagé à contribuer aux efforts de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) visant à dissuader les adversaires potentiels et à se défendre contre ceux-ci, afin d’assurer la stabilité mondiale. À titre de nation dirigeant le GT PAR en Lettonie, le Canada démontre clairement son appui envers la position de dissuasion et de défense de l’OTAN en Europe de l’Est.

Le colonel Lejiņš s’est entretenu avec le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne, et d’autres hauts gradés, au Quartier général de l’Armée canadienne à Ottawa.

Il a également visité la Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa, notamment les unités du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada. Durant cette visite, il a rencontré des éléments qui formeront le prochain GT PAR, sous la direction du 1er Bataillon, The Royal Canadian Regiment.

Le colonel Lejiņš s’est entretenu avec les soldats qui prendront part à la prochaine rotation, et a pu observer leur entraînement et leurs activités de préparation. Il a également rendu visite à des éléments du 2e Régiment du génie de combat, du 2e Bataillon des services et du 2e Régiment, Royal Canadian Horse Artillery, car l’Armée canadienne souhaite trouver d’autres possibilités de collaboration militaire bilatérale.

«Je suis extrêmement heureux d’accueillir le colonel Lejiņš, ce qui contribuera à renforcer les liens déjà très serrés et productifs entre nos pays. Ce type de rencontre en personne permet à nos deux armées de cerner des intérêts communs et des possibilités de collaboration future au-delà de notre partenariat dans le cadre du GT PAR.», a déclaré le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne

«C’est un grand plaisir d’être ici au Canada pour rencontrer mes collègues canadiens et proches alliés au sein de l’OTAN. Cette visite offre d’excellentes occasions pour nos deux armées de discuter et de partager des idées sur ce que l’avenir nous réserve en matière de collaboration et d’entraînement militaire.», a pour sa part déclaré le Colonel Ilmārs A Lejiņš, commandant de la Force terrestre de la Lettonie.



Faits en bref

En réponse à un environnement de sécurité complexe, l’OTAN a renforcé sa présence avancée en Europe avec quatre groupements tactiques multinationaux, en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne. Ceux-ci sont dirigés par le Royaume-Uni, le Canada, l’Allemagne et les États-Unis, respectivement.

Le groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie a pour but de préserver la paix et d’éviter l’éclatement d’un conflit. Avec les autres groupements tactiques de présence avancée renforcée de l’OTAN en Pologne, en Lituanie et en Estonie, il appuie la position de dissuasion et de défense renforcée de l’OTAN.

Le Canada entretient d’excellentes relations avec la Lettonie; nous avons été le premier des pays du G7 à reconnaître le rétablissement de son indépendance en 1991, et l’un des premiers pays à ratifier son adhésion à l’OTAN en 2004. Pour sa part, la Lettonie a été le premier état membre de l’Union européenne (UE) à ratifier l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’UE, qui est récemment entré en vigueur.

Les commentaires sont fermés.