Réservistes de l’Armée: lancement du programme d’emploi d’été à temps plein

0
Le 7 août 2016, des sapeurs de combat en provenance des 34e et 35e Régiments du génie de combat (34 et 35 RGC) pratiquent leurs savoirs en effectuant une entrée dynamique avec explosion dans le cadre de l’exercice NOBLE GUERRIER 2016 qui se tenauit du 5 au 14 août 2016 sur la Base de support de la 2e Division du Canada Valcartier et qui regroupaient les réservistes des 34e et 35e Groupes-brigade du Canada. (Caporal-chef Valérie Villeneuve, QG 35 GBC)

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a officiellement annoncé aujourd’hui à Kelowna, en Colombie-Britannique, le lancement du programme d’emploi d’été à temps plein pour les réservistes de l’Armée canadienne.

Comme il est énoncé dans la politique de défense du Canada: Protection, Sécurité, Engagement, les Forces armées canadiennes s’engagent à procurer de l’emploi aux nouveaux membres des Réserves.

À compter de l’été, pendant les quatre premières années de leur service, les réservistes de l’Armée canadienne pourront participer au programme d’emploi d’été à temps plein, du 1er mai au 31 août. Durant cette période, ils acquerront une expérience de travail unique et pertinente tout en apprenant des compétences de vie et de leadership inestimables.

Grâce à cette initiative, les membres de la Réserve de l’Armée toucheront un salaire compétitif, ils acquerront des compétences militaires précieuses et ils accumuleront une expérience qui les mènera à la réussite. Qui est plus, les membres de la Réserve de l’Armée participeront à de l’instruction dans un groupe militaire précis, ce qui pourrait donner lieu à diverses occasions d’emploi à l’appui des engagements en matière de défense du Canada, au pays et à l’étranger.

Un emploi d’été annuel garanti du 1er mai au 31 août fournira également aux réservistes de l’Armée l’instruction dont ils ont besoin pour progresser dans leur carrière. Si certains membres sont ciblés comme étant de futurs chefs subalternes de la Réserve de l’Armée, ils suivront également de l’instruction en leadership durant cette période.

«L’engagement de notre gouvernement à l’égard des initiatives en matière d’emploi, comme le programme d’emploi d’été à temps plein de l’Armée canadienne, démontre un autre investissement, pas uniquement chez les jeunes Canadiens, mais également dans la Réserve de l’Armée canadienne, tel que cela est énoncé dans la politique de défense du Canada : Protection, Sécurité, Engagement.», a expliqué le ministre Sajjan.

«Je suis fier de servir une organisation qui s’engage à offrir un emploi d’été à temps plein à chaque réserviste durant ses quatre premières années de service. Pour répondre aux exigences opérationnelles en constante évolution, l’Armée canadienne souhaite créer une Réserve de l’Armée qui sera pleinement intégrée à la Force régulière. La première étape consistera à veiller à la croissance de la Réserve de l’Armée et à continuer à offrir de l’instruction exceptionnelle à nos réservistes.», a pour sa part déclaré le brigadier-général Rob Roy MacKenzie, chef d’état-major de la Réserve de l’Armée.

Faits en bref

Le 7 juin 2017, la politique de défense du Canada: Protection, Sécurité, Engagement a été dévoilée. La politique ordonnait au ministère de la Défense nationale et aux Forces armées canadiennes d’accroître la taille de la Réserve à 30 000 membres (une augmentation de 1500 membres) et de réduire le processus de recrutement pour qu’il ne prenne que quelques semaines.

L’initiative d’emploi d’été à temps plein est offerte aux nouvelles recrues ainsi qu’aux réservistes de l’Armée qui se sont enrôlés depuis 2015.

Afin de permettre à certains réservistes qui ont intégré l’Armée canadienne avant 2015 de profiter d’un emploi d’été à temps plein, des emplois supplémentaires seront offerts au personnel du cadre d’instruction, aux instructeurs et aux formateurs qui appuient le programme d’emploi d’été à temps plein.

Les réservistes qui en sont à leurs quatre premières années de service qui souhaitent participer au programme ne sont pas tenus de s’engager pour les quatre mois au complet. Bien que les membres soient encouragés à se porter volontaires le plus possible, l’Armée canadienne les appuiera et s’efforcera de trouver un emploi significatif pour tous les réservistes admissibles au programme en fonction de leurs disponibilités.

Les commentaires sont fermés.