15h52 (HNE) Chérif Chekatt, l’auteur de l’attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf, a-t-on appris de source proche du dossier.

16h57 (HNE) Le groupe armé État islamique revendique l’attentat de Strasbourg via l’agence Amaq et qualifie son auteur, Cherif Chekatt, de “soldat de l’Etat Islamique”

Le vice-amiral Mark Norman finalement accusé d’abus de confiance par la GRC

0
Le vice-amiral Mark Norman, alors qu’il commandait la Marine royale canadienne. (Archives/MDN)

Plus d’un an après avoir été suspendu «temporairement» de sa position de vice-chef d’état-major de la Défense, le vice-amiral Mark Norman vient d’être officiellement accusé par la Gendarmerie royale du Canada d’abus de confiance.

Dans le cadre d’une enquête criminelle, la Section des enquêtes internationales et de nature délicate de la Division nationale de la GRC a donc déposé une accusation d’abus de confiance en vertu de l’article 122 du Code criminel contre Mark Norman, 54 ans. L’ex vice-chef d’état-major risque cinq ans d’emprisonnement en vertu de ce chef d’accusation. La GRC estime qu’il aurait divulgué illégalement des renseignements gouvernementaux à des personnes non autorisées, alors qu’il était le commandant de la Marine royale canadienne.

L’enquête a vu le jour en décembre 2015 lorsque la GRC a reçu une plainte alléguant que des documents confidentiels du Cabinet au sujet du contrat du navire de transport canadien Astérix de Chantier Davie aient fait l’objet de fuites. Le navire est désormais fini et à l’étape des essais en mer.

Suite à la réception de la plainte, la GRC a cherché des éléments de preuve par l’entremise de plusieurs autorisations judiciaires, d’un traité d’entraide juridique avec les autorités américaines et d’autres techniques d’enquête telles que l’interrogation de témoins et l’analyse judiciaire d’un nombre considérable de documents.

Mark Norman a toujours clamé son innocence et son avocate, Me Marie Henein, n’a pas manqué de souligner dès le début de l’affaire que l’on s’en prenait à un homme d’exception avec un «état de services irréprochable». Me Henein déclarait qu’il est profondément injuste que celui qui a servi sous de nombreux gouvernements et qu’elle n’hésite pas à qualifier de héros, soit pris dans un «feu croisé bureaucratique».

La Section des enquêtes internationales et de nature délicate de la Division nationale se concentre sur les activités criminelles qui constituent une menace pour les institutions gouvernementales du Canada, les agents publics, l’intégrité de l’État ou qui mettent en péril l’intégrité politique, économique et sociale du Canada.

L’avocate estime dans un communiqué que «C’est un jour très triste pour un Canadien extraordinaire que nous devrions célébrer plutôt que poursuivre. Nos ressources publiques devraient être mieux utilisées. Sa foi dans ce pays reste inébranlable. De même que sa foi dans le système juridique. Nous répondrons à cette allégation avec le même engagement et la même force que le vice-amiral Norman a manifestés tout au long de sa brillante carrière. Nous répondrons à cette allégation dans une salle d’audience où la preuve, l’objectivité et l’équité comptent et où la politique n’a absolument aucune place».

En début de soirée, le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance a indiqué devoir «tenir compte de l’incidence et des répercussions qu’ont sur notre organisation des accusations criminelles portées contre un officier supérieur des Forces armées canadiennes. Il s’agit d’une question complexe et distincte du processus judiciaire. J’ai besoin de temps pour examiner ces facteurs soigneusement et délibérément. Le vice-amiral Norman demeure un membre des Forces armées canadiennes. Je continuerai de m’abstenir de commenter publiquement ce dossier, car il serait inapproprié de ma part de le faire».

Mark Norman doit comparaître devant le tribunal le 10 avril 2018.



Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.