Le Canada et le Japon signent un accord pour renforcer la coopération militaire

0
Vendredi 20 avril, en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre des Affaires étrangères du Japon, Taro Kono, ont signé un accord pour renforcer la coopération militaire. (Twitter/@cafreeland)

Vendredi 20 avril, en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre des Affaires étrangères du Japon, Taro Kono, ont signé l’Accord sur l’acquisition et le soutien mutuel, un accord bilatéral.

Cet accord renforcera la coopération entre les Forces armées canadiennes (FAC) et les forces d’autodéfense japonaises, et permettra aux deux pays d’utiliser efficacement l’équipement militaire de l’un et de l’autre pays lors de leurs opérations et exercices menés au Canada, au Japon et ailleurs dans le monde.

L’Accord améliorera également la coopération entre les deux pays en réponse aux crises humanitaires et aux catastrophes, aux initiatives de maintien de la paix, en plus de permettre une plus grande collaboration avec les partenaires.

«La stabilité dans la région de l’Asie-Pacifique est essentielle à la sécurité et à la prospérité du Canada, et nous considérons le Japon comme un partenaire clé à cet égard. L’Accord sur l’acquisition et le soutien mutuel signé aujourd’hui permettra au Canada et au Japon de renforcer davantage leur coopération de longue date en matière de défense, à l’appui de nos efforts communs en faveur de la paix et de la sécurité régionales et mondiales.», a déclaré la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland.

«La signature de cet accord témoigne d’un ferme engagement à renforcer la coopération entre les Forces armées canadiennes et les forces d’autodéfense japonaises, consolidant par le fait même leur interopérabilité. Pour nos deux pays partenaires qui partagent la même vision de paix et de sécurité, l’Accord montre aussi notre intérêt à travailler ensemble sur des priorités communes dans la région de l’Asie-Pacifique et au-delà.», a pour sa part déclaré le ministre des Affaires étrangères, Harjit Sajjan.

Faits en bref

Le Canada et le Japon sont partenaires au sein de nombreux groupes et organisations internationaux, notamment le G7, le G20, le forum de la Coopération économique Asie‑Pacifique, le forum régional de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est et l’Organisation mondiale du commerce.

L’Accord sur l’acquisition et le soutien mutuel permettra aux FAC et aux forces d’autodéfense japonaises de s’échanger des fournitures et des services comme de la nourriture, de l’eau, du carburant, des services de réparation et d’entretien, des pièces de rechange et des composants, des services de transport, des vêtements, des services de communications et médicaux, l’utilisation d’installations, des services de formation, des services d’entreposage, ainsi que des services aéroportuaires et portuaires.

Le Canada a conclu des accords ou des ententes semblables avec un certain nombre de pays, notamment l’Australie, la Corée du Sud, les États-Unis et plusieurs autres pays alliés de l’OTAN. Le Japon a pour sa part conclu des ententes similaires avec les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.

La signature de cet accord cadre avec les priorités de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement. Aux termes de sa politique, le Canada s’engage à être un acteur fiable dans la région de l’Asie-Pacifique, par un engagement soutenu et des partenariats solides. Le Canada considère le Japon comme un partenaire clé en matière de sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique, et il continue d’améliorer les relations entre les FAC et les forces d’autodéfense japonaises.

Les FAC participent à de nombreux exercices militaires dans la région de l’Asie-Pacifique pour renforcer leurs relations avec des partenaires régionaux clés.

Les commentaires sont fermés.