Manifestation de druzes pro-Assad sur le Golan occupé par Israël

0
Manifestation le 17 avril 2018 en faveur du président syrien Bachar al-Assad de druzes dans le village de Ein Qiniye, dans la partie du Golan occupée par Israël, (AFP/JALAA MAREY)

Plus de 500 druzes ont manifesté mardi sous les drapeaux syriens en faveur du régime de Bachar al-Assad dans la partie du Golan occupée par Israël, dans une période de tensions renouvelées entre les deux pays voisins, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les participants, rassemblés dans la localité d’Ein Qiniye à l’occasion de la fête nationale syrienne de l’Indépendance, ont chanté les louanges du régime de Bachar al-Assad, trois jours après les frappes américaines, britanniques et françaises contre des sites présentés comme liés au programme d’armement chimique syrien.

« Bachar, tu a battu les bombardiers américains », ont-ils scandé. « Bachar a vaincu les terroristes », ont-ils chanté en référence à la guerre en cours en Syrie depuis 2011.

Environ 22.000 druzes, une minorité arabophone et musulmane également présente en Syrie, vivent dans la partie du Golan occupée et annexée par Israël, ainsi que 25.000 colons israéliens arrivés après la capture du plateau par Israël en 1967. La grande majorité de ces druzes se considèrent comme Syriens et ont refusé de prendre la nationalité israélienne.

Israël occupe depuis la guerre de 1967 1.200 km² du plateau du Golan (nord-est), dont l’annexion en 1981 n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les quelque 510 km² restants sont sous contrôle syrien.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre.

La ligne de cessez-le-feu était considérée comme relativement calme, mais la situation s’est tendue avec la guerre en Syrie.

Des dizaines d’attaques ont été attribuées ces dernières années à Israël en Syrie contre des positions du régime syrien ou des convois d’armes présentés comme provenant d’Iran et destinés au Hezbollah libanais, allié de Téhéran et de Damas.

Une base aérienne située dans la province centrale de Homs en Syrie a été la cible le 9 avril d’un raid que le régime de Damas et ses alliés russe et iranien ont imputé à Israël. Au moins 14 combattants prorégime, dont des Iraniens, ont été tués dans ce bombardement, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

En dehors de ceux qui se considèrent comme Syriens sur le plateau du Golan, Israël compte, surtout dans le nord, une communauté d’environ 110.000 druzes qui ont la nationalité israélienne et sont astreints au service militaire obligatoire, contrairement à d’autres minorités arabes.

Les commentaires sont fermés.