Réflexe Rapide et Maple Resolve, Valcartier sur le point de conclure sa montée en puissance (PHOTOS)

0

Les fiers membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, basé à Valcartier, sont en ce moment dans les secteurs d’entraînement de Wainwright (Alberta) pour conclure leur année de montée en puissance.

Les deux exercices ont pour but de valider l’état de préparation opérationnelle du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada en vue d’un éventuel déploiement à la demande du gouvernement fédéral.

Dès le 1er juillet prochain, les troupes de Valcartier seront en haute disponibilité opérationnelle durant un an.

Opérer dans l’ensemble du spectre des opérations, que ce soit l’aide humanitaire, le secours aux sinistrés, le maintien de la paix ou des combats, est primordial pour la brigade, alors que les missions à venir, si certaines sont claires comme les opérations UNIFIER et REASSURANCE, d’autres pourraient être plus délicates.

Après toute une série d’exercices et d’entraînements durant l’année 2017-2018, c’est en Alberta, au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres (CCEM) que les près de 3000 membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada se sont rendus en cette fin d’avril pour prendre part à deux exercices finalisant leur montée en puissance: Réflexe Rapide 18 et Maple Resolve 18.

Le major Éric Beauchamp, officier des plans de la brigade, explique qu’avec l’arrivée de nouveaux soldats au cours des années passées, la montée en puissance permet de les intégrer avec efficacité et remet à niveau l’ensemble des éléments composants la brigade.

La préparation de la conclusion de la montée en puissance se fait depuis déjà de nombreux mois; un an même !

Si le but de ces deux exercices est de valider la brigade à sa capacité de se déployer, ils permettent aussi de vérifier que l’ensemble des éléments peuvent opérer ensemble: infanterie, blindés, artillerie, logistique, aviation… tous doivent en effet être capable de se comprendre, s’aider et avancer ensemble vers un objectif commun.

On doit s’assurer que les scénarios correspondent aux objectifs d’entraînement à atteindre, explique le major Beauchamp, qui est d’ailleurs lui-même validé durant cette période.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.