Surveillance sous-marine dans l’Arctique: contrat à Cellula Robotics en R&D

0
Cellula Robotics, de Burnaby, en Colombie-Britannique, se spécialise dans la conception clé en main et la production de systèmes d’intervention sous-marins et robotiques sous-marins. Les produits de Cellula sont principalement utilisés pour des applications géotechniques et géophysiques dans le monde entier. (Cellula Robotics)

Le Gouvernement du Canada a attribué un contrat à Cellula Robotics Ltée pour la mise au point d’une pile à combustible qui améliorera la capacité des véhicules sous-marins autonomes de stocker suffisamment d’énergie pour entreprendre des missions lointaines et de longue durée.

Ce contrat, d’une valeur totale de près de 648 000 $, est attribué dans le cadre de l’appel de propositions d’innovation 2016 pour le programme de sciences et technologie (S & T) sur la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD).

Dans la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le ministère de la Défense nationale (MDN) s’engage à mettre l’accent sur la recherche et le développement en matière de défense afin de trouver des solutions novatrices aux problèmes de surveillance dans le Nord, y compris les secteurs prioritaires du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance dans l’Arctique.

Les solutions de surveillance appuient la capacité du gouvernement du Canada d’exercer sa souveraineté dans le Nord et sensibilisent davantage aux enjeux en matière de sécurité, ainsi qu’aux activités commerciales et de transport dans l’Arctique canadien. De plus, des solutions peuvent contribuer aux efforts conjoints du Canada et des États-Unis pour renouveler le Système d’alerte du Nord et moderniser des éléments du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

Grâce à un investissement de près de 133 millions de dollars jusqu’en 2020, les responsables du programme de S & T sur la CSTD coordonnent et financent des recherches et des analyses novatrices pour appuyer l’élaboration d’options visant à améliorer la connaissance du domaine des approches aériennes, maritimes et sous-marines du Canada, en particulier dans l’Arctique

«Afin de relever les défis canadiens, nous devons explorer des solutions novatrices canadiennes, surtout compte tenu de l’étendue du littoral de l’Arctique. Nos établissements d’enseignement et notre industrie de l’innovation comptent parmi les meilleurs au monde, et nous sommes fiers de travailler avec eux pour traiter des questions de surveillance particulièrement complexes concernant l’Arctique.», a déclaré le ministre de la Défense Harjit Saijan.

«Notre gouvernement s’est engagé à fournir aux militaires des Forces armées canadiennes les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur travail, tout en assurant le meilleur rapport qualité-prix possible pour les Canadiennes et les Canadiens. Ces contrats feront appel à l’expertise canadienne pour élaborer des technologies de surveillance de pointe pour l’Arctique.», a déclaré pour sa part la ministre des Services publics et Approvisionnement, Carla Qualtrough

Faits en bref

La CSTD est un programme dirigé par le MDN, qui vise à tirer parti de l’expertise scientifique et technologique innovatrice d’autres ministères, du milieu universitaire, de l’industrie et des alliés, afin d’identifier, d’évaluer et de valider les technologies à l’appui de la surveillance aérienne et maritime, en particulier dans le Nord.

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), l’organisation de la Défense nationale spécialisant en sciences et technologie, est le chef de file national en S & T. Cette organisation fournit à la communauté de S & T pour la défense, aux Forces armées canadiennes et à d’autres ministères, ainsi qu’aux groupes de sécurité publique, les connaissances et la technologie nécessaires pour défendre et protéger les intérêts du Canada au pays et à l’étranger.

Les commentaires sont fermés.