Infanterie 0010 #485 «C’est pas ma job!»

0

Après un moment d’absence me revoilà et voici mon rattrapage du strip 482. La supply tech qui m’en a donné l’idée voulait mettre le point sur le manque de personnel alors que, en fait, il est censé y en avoir assez.

Encore un fait que l’on retrouve dans toutes les branches des Forces. Même lors d’exercices majeurs, je ne me rappelle pas avoir déjà été dans un peloton complet. J’ai même déjà fait une Rafale blanche où le commandant de ma section était un caporal, secondé par un soldat dont le commandant en second du peloton était un caporal-chef ! Et bien sûr la section n’était pas complète.

Sur papier tout le personnel est là. Mais en pratique c’est autre chose ; il y a ceux partis en formation, ceux qui ne peuvent pas, ceux en vacances, ceux qui sont malades, ceux qui se perdent, ceux qui essayent de devenir astronaute, etc. À tout bout de champ quelque chose risque d’arriver et le groupe va perdre un de ses soldats.

Il est généralement possible de dealer avec tout ça. Du moins dans l’infanterie, on arrive pas mal à tout le temps à s’en sortir. Sauf dans le cas des faufiles. Ces gars là qui trouvent des excuses juste pour pas travailler pis qui se sentent même pas mal qu’un de ses collègues doive prendre sa tâche.

Jonathan Girard s'est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2005 et a rejoint le Royal 22e Régiment en juin 2006. Passionné de BD depuis toujours, il dessinait beaucoup lors des exercices avant finalement de se lancer et de rendre son travail public.

Les commentaires sont fermés.