L’Armée canadienne a accueilli le chef d’état-major de l’Armée suédoise

0
Le lieutenant-général Paul Wynnyk (à gauche), commandant de l’Armée canadienne, et le major-général Karl Engelbrektson (à droite), chef d’état-major de l’Armée suédoise, sont salués par la Garde d’honneur au Quartier général de la Défense nationale, le 14 mai 2018. (Caporal Andrew Wesley/Directorat des affaires publiques de l’Armée)

L’Armée canadienne a accueilli le major général Karl Engelbrektson, chef d’état-major de l’Armée suédoise, cette semaine à Edmonton, à Wainwright et à Ottawa. Il s’agissait de la première visite officielle du major-général Engelbrektson auprès de ses homologues canadiens.

Le major-général Engelbrektson a rencontré le brigadier-général Trevor Cadieu, commandant de la 3e Division du Canada, et d’autres hauts dirigeants militaires canadiens à Edmonton. Durant sa visite au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres à Wainwright, il a pu observer les activités d’entraînement et de préparation opérationnelle menées dans le cadre de l’exercice MAPLE RESOLVE.

À Ottawa, il a rencontré le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne (AC), et d’autres hauts dirigeants de l’Armée. Les discussions ont porté sur l’opération UNIFIER et le Groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie dirigée par le Canada. Le major-général Engelbrektson a également participé à des briefings sur le modèle de la Réserve de l’Armée canadienne, notamment sur le recrutement, le maintien en poste et l’organisation.

Il a par ailleurs eu l’occasion de visiter le Governor General’s Foot Guards de la 4e Division du Canada au Manège militaire de la place Cartier, à Ottawa.

«Je suis très heureux d’avoir accueilli le major-général Engelbrektson et d’avoir eu l’occasion de lui montrer notre entraînement de niveau de préparation élevé avec l’exercice MAPLE RESOLVE, ainsi que le modèle de la Réserve de l’Armée canadienne. Cette visite a permis à nos deux armées de partager des pratiques exemplaires et de trouver des possibilités de collaboration future.», a déclaré le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne.

«Ma visite au Canada et auprès du lieutenant-général Paul Wynnyk a été très positive et a surpassé mes attentes. J’ai eu l’occasion de discuter et d’interagir avec les dirigeants de l’Armée canadienne, ce qui a approfondi ma compréhension et mon respect à l’égard de cette organisation, en plus de confirmer à mes yeux l’importance d’une future collaboration interarmées. Je suis impatient de voir nos deux armées travailler ensemble dans l’avenir.», a pour sa part déclaré le major-général Karl Engelbrektson, chef d’état-major de l’Armée suédoise.

Faits en bref

Le Canada considère la Suède comme un partenaire fiable, très compétent et de haut niveau dans le cadre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord.

L’OTAN est l’une des pierres angulaires de la politique de sécurité et de défense du Canada. Nous nous engageons à contribuer avec crédibilité et valeur ajoutée aux opérations et au renforcement de l’Alliance, dans l’environnement de sécurité complexe actuel.

Les rencontres en personne permettent aux armées de déterminer leurs intérêts communs et de trouver des possibilités de collaboration future.

Les commentaires sont fermés.