Le ministre Sajjan à la passation du commandement du NORAD et du USNORTHCOM

0
Aujourd’hui, nous reconnaissons l’extraordinaire leadership dont la générale Lori Robinson a fait preuve au cours des deux dernières années et félicitons le général Terrence O’Shaughnessy pour son nouveau rôle de Commandant du commandement du NORAD et du Commandement du Nord des États-Unis (USNORTHCOM), a déclaré le ministre canadien de la Défense nationale. (Twitter/@HarjitSajjan)

Plus tôt aujourd’hui, le ministre de la Défense Harjit S. Sajjan a participé à la cérémonie de passation du commandement du NORAD et du Commandement du Nord des États-Unis (USNORTHCOM) au nouveau commandant, le général des forces aériennes des États‑Unis Terrence J. O’Shaughnessy. Le général O’Shaughnessy remplacera la commandante sortante, la générale Lori Robinson, qui a exercé un leadership exemplaire à la tête du NORAD et du USNORTHCOM depuis 2016.

Le Canada reste ferme dans son engagement à travailler avec ses alliés des États-Unis pour assurer la sécurité des citoyens nord-américains par l’intermédiaire du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

Le ministre Sajjan a aussi profité de l’occasion pour souligner le tout récent 60e anniversaire du NORAD, ainsi que la relation unique et durable qu’entretiennent le Canada et les États-Unis en matière de défense.

Première ligne de défense contre les menaces aériennes et maritimes, le NORAD est responsable de la surveillance et du contrôle de l’espace aérien nord-américain, ainsi que de la surveillance des approches maritimes. Comme l’énonce la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement, le Canada est résolu à continuer de travailler avec les États‑Unis, notamment par l’intermédiaire du NORAD, pour préserver la sécurité du continent.

En marge de la cérémonie, le ministre Sajjan a eu l’occasion de rencontrer le secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, et de discuter avec lui de défense continentale.

«Le NORAD est un symbole de la coopération militaire du Canada et des États‑Unis. En ce jour, nous soulignons la passation du commandement du NORAD et du Commandement du Nord des États‑Unis. Je suis heureux de féliciter le général O’Shaughnessy au moment où il assume ce rôle important. Parallèlement à l’accueil de ce dernier, je tiens aussi à souligner le départ du commandant sortant, la générale Lori Robinson.», a déclaré le ministre canadien de la Défense.

Le 24 mai 2018, Colorado Springs, Colorado, États-Unis – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Le secrétaire américain à la Défense (SECDEF) et le ministre canadien de la Défense nationale (MDN) ont tenu une conversation productive sur une variété de sujets.

Ils ont entamé leur discussion en exprimant l’importance de maintenir le dialogue sur les questions liées au commerce.

Le MDN a souligné l’importance de la relation des deux pays au sein du NORAD et a réitéré l’engagement du Canada à l’égard de la défense du continent, en particulier dans le contexte de la multiplication des menaces actuelles et futures dans tous les domaines. Dans ce contexte, il a souligné la détermination du Canada à investir dans Protection, Sécurité, Engagement (PSE) : La politique de défense du Canada.

Le SECDEF a également mentionné la nécessité que le Canada et d’autres Alliés continuent d’augmenter leurs dépenses en matière de défense. Le MDN a souligné les investissements importants au titre de PSE et a mentionné que d’autres investissements liés à la modernisation du NORAD seraient effectués dans les années à venir, une annonce qui a été bien accueillie par le SECDEF. Le MDN et le SECDEF ont également discuté de l’importance des rôles de leadership que jouent les deux pays dans le renforcement de la présence militaire avancée dans les pays baltes, où l’OTAN a envoyé des renforts.

Le MDN et le SECDEF ont également discuté de certaines avancées liées à la sécurité dans la péninsule coréenne, et de l’importance de la collaboration dans l’imposition de sanctions et le soutien aux négociations diplomatiques.

Faits en bref

Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) a été établi en 1958 pour assurer la surveillance et la défense de l’espace aérien de l’Amérique du Nord. En 2006, le NORAD a élargi sa mission pour inclure l’alerte maritime.

Le Quartier général du NORAD, situé à la base aérienne Peterson de Colorado Springs, au Colorado, est une organisation militaire binationale unique en son genre. La tradition veut que le commandant du NORAD soit membre des forces armées américaines et que le commandant adjoint fasse partie des Forces armées canadiennes.

La politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement présente l’engagement du Canada à travailler de concert avec les États‑Unis pour assurer la sécurité en Amérique du Nord. La politique fait également état de l’engagement du Canada à continuer de collaborer avec les États‑Unis en vue de la modernisation du NORAD, de sorte que l’organisation maintienne l’agilité requise pour faire face aux menaces changeantes.

Cet engagement met en valeur l’importance continue du NORAD pour le Canada en ce qui a trait à la sécurité du continent et à l’élargissement des relations en matière de défense entre le Canada et les États‑Unis.

L’engagement vise aussi la collaboration avec les États‑Unis à l’élaboration de nouvelles technologies visant à améliorer la surveillance et le contrôle dans l’Arctique et la nouvelle zone d’identification de la défense aérienne du Canada (CADIZ), en vigueur aujourd’hui.

Le commandant du NORAD rend des comptes au président des États‑Unis et au premier ministre du Canada.

Par ailleurs, les quartiers généraux du NORAD et du USNORTHCOM servent également de point de collecte et de coordination central de données pour un système mondial de capteurs dont l’objet est de fournir au commandant et aux dirigeants du Canada et des États‑Unis un aperçu exact des menaces aérospatiales et maritimes. Trois quartiers généraux régionaux subalternes, situés à la base aérienne Elmendorf, en Alaska, à la Base des Forces canadiennes Winnipeg, au Manitoba, et à la base aérienne Tyndall, en Floride, mènent des activités sous la direction du commandant et gèrent les opérations aériennes dans leur zone de responsabilité respective.

Le général Terrence J. O’Shaughnessy, d’origine canadienne, a déjà été commandant, Pacific Air Forces; commandant de la composante aérienne, US Pacific Command, et directeur général, Pacific Air Combat Operations Staff, à la base interarmées Pearl Harbor-Hickam, à Hawaï.

En mai 2016, la générale Robinson est entrée dans l’histoire en tant que première femme exerçant les fonctions de commandant à diriger un commandement de combat unifié.

Les commentaires sont fermés.