Le ravitailleur MV Asterix et le 2e Bataillon Royal 22e Régiment participeront à l’ex RIMPAC

0
Navires et sous-marins en formation dans les eaux hawaïennes durant RIMPAC 2012. (Archives/U.S. Navy photo par Chief Mass Communication Specialist Keith Devinney/RELEASED)

Plus de 1 000 marins, militaires et aviateurs canadiens participeront à l’exercice Rim of the Pacific (RIMPAC). Le plus important exercice maritime international aura lieu du 27 juin au 2 août dans les îles hawaïennes et la Californie du Sud et dans les alentours.

Durant RIMPAC, les forces mettront en pratique une gamme étendue de capacités depuis les secours en cas de catastrophe, jusqu’aux opérations de sécurité maritime et aux opérations en situations de combat complexes.

Le Canada, tout comme l’Australie et les États-Unis, a participé à tous les exercices RIMPAC depuis leur création en 1971. La participation continue des Forces armées canadiennes (FAC) solidifie l’engagement du Canada à renforcer les partenariats et la sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique.

Note aux rédacteurs en chef: Le contre-amiral Auchterlonie et certains dirigeants supérieurs seront disponibles pour des entrevues avec les médias, le 27 juin 2018. Veuillez soumettre des demandes d’entrevue le plus tôt possible pour réserver un créneau de temps.

«Le Canada est un allié important dans la région Asie-Pacifique. Notre participation à RIMPAC n’est qu’un exemple du soutien des Forces armées canadiennes à l’engagement et au leadership du Canada dans la région.», a commenté le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

«RIMPAC présente un environnement multinational complexe et stimulant dans lequel les membres des Forces armées canadiennes peuvent perfectionner leurs compétences. Nos militaires représenteront fièrement le Canada, faisant preuve de leadership au sein de nos alliés.», a pour sa part déclaré le contre-amiral Bob Auchterlonie, commandant de la Force opérationnelle interarmées de RIMPAC.

Faits en bref

Voyage inaugural de l’Astérix de Québec à Halifax 25/12/2017 (Groupe CNW/Chantier Davie Canada Inc.)

La Marine royale canadienne envoie plus de 675 marins. Deux frégates, les NCSM Ottawa et Vancouver, et un pétrolier ravitailleur d’escadre, MV Asterix, ont été déployés à Hawaï. Entretemps, deux navires de défense côtière, les NCSM Yellowknife et Whitehorse, opéreront au large des côtes de la Californie du Sud.

Près de 170 militaires de l’Armée canadienne se trouvent au Camp Pendleton en Californie du Sud, y compris un groupe-compagnie d’infanterie débarquée du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment.

L’aviation royale canadienne envoie près de 75 membres à l’aide d’un aéronef de patrouille maritime CP-140 et un centre de soutien de mission mobile.

D’autres membres des FAC exercent diverses fonctions d’état-major de la coalition à l’appui de l’exercice. Une équipe nationale de soutien et de commandement est en place pour assurer le soutien opérationnel, logistique et administratif continu des éléments déployés.

Faisant écho du rôle de leadership que joue le Canada dans le cadre de RIMPAC, plusieurs officiers canadiens occuperont des postes clés durant RIMPAC :

Le contre-amiral Bob Auchterlonie est le commandant adjoint de la force opérationnelle multinationale et assume ces fonctions au sein de toutes les forces internationales de l’exercice.

Le capitaine de vaisseau Matthew Coates est le commandant adjoint de la composante maritime.

Le colonel Michael Atkins est le commandant adjoint de la composante aérienne.

Le colonel Dennis O’Reilly est le directeur du centre des opérations aériennes e la force multinationale.

Le capitaine de vaisseau Matthew Bowen est le directeur adjoint de l’exercice.

L’Exercice RIMPAC comprend la participation de 25 000 membres du personnel de 26 pays, 47 navires de surface, 5 sous-marins, 18 forces terrestres nationales et plus de 200 aéronefs.

Les commentaires sont fermés.