L’ex-juge en chef du Canada devient capitaine honoraire du Cabinet du juge-avocat général

0
L’ex-juge en chef du Canada, Beverley McLachlin (gauche), que l’on voit ici en compagnie de la juge-avocat général, la commodore Geneviève Bernatchez (droite), devient le 20 juin 2018 capitaine honoraire du Cabinet du juge-avocat général. ((Caporal-chef Pierre Habib, FAC)

L’ancienne juge en chef du Canada, Beverley McLachlin, a accepté aujourd’hui la nomination de capitaine de vaisseau honoraire du Cabinet du juge-avocat général lors d’une cérémonie tenue à Ottawa.

La capitaine de vaisseau honoraire McLachlin a grandi à Pincher Creek, en Alberta. Plus tard, elle a étudié à l’Université de l’Alberta. Admise au Barreau de l’Alberta en 1969 et au Barreau de la Colombie‑Britannique en 1971, elle a exercé le droit dans les deux provinces. Pendant sept ans, à compter de 1974, elle a enseigné à titre de professeure agrégée permanente à la faculté de droit de l’Université de la Colombie‑Britannique. Elle a amorcé sa carrière judiciaire en Colombie‑Britannique en 1981. En 1989, elle a été nommée juge à la Cour suprême du Canada. Le 7 janvier 2000, elle a accédé au poste de juge en chef du Canada et elle est demeurée en poste jusqu’à son départ à la retraite, en décembre 2017. C’est elle qui a occupé le poste de juge en chef du Canada le plus longtemps dans l’histoire du pays, en plus d’avoir été la première femme à exercer ces fonctions au Canada.

La pratique des nominations honorifiques d’unité au Canada remonte à plus d’un siècle. Bien que les tâches et les rôles d’unités aient changé au fil des ans, il revient toujours aux personnes nommées à titre honoraire de servir de porte-parole de leur unité et d’établir un lien vital entre les collectivités et les Forces armées canadiennes.

«Juriste distinguée, la capitaine de vaisseau honoraire Beverley McLachlin a mené une carrière extraordinaire au service du Canada, outre garantir la primauté du droit. C’est un immense honneur pour le Cabinet du juge-avocat général de l’accueillir au sein de l’équipe. Elle a influé de façon définitive sur l’établissement du droit canadien. Dans son nouveau rôle, les Canadiens et les Canadiennes continueront de tirer profit de l’expérience, de la sagesse et des conseils de la capitaine de vaisseau honoraire McLachlin, pendant que nous nous efforçons de veiller à ce que le droit militaire et le système de justice militaire demeurent pertinents, justes et légitimes. Elle succédera au colonel honoraire John Hoyles, que je souhaite remercier sincèrement de ses années de service dévoué à notre Cabinet. Je lui transmets mes meilleurs vœux, à sa famille et lui.», a déclaré la Commodore Geneviève Bernatchez, juge-avocat général des Forces armées canadiennes.

«Je suis ravie d’accepter la nomination de capitaine de vaisseau honoraire du Cabinet du juge-avocat général en cette année marquant le centenaire de la Branche des services juridiques des Forces armées canadiennes. Au cours du dernier siècle, des conseillers juridiques ont accompli un service inébranlable et loyal au Canada, et je me réjouis à l’idée de représenter le Cabinet du juge-avocat général, tant au sein de la communauté juridique qu’auprès du grand public. C’est ce que je compte faire, tout en appuyant les traditions et l’histoire du Cabinet et en favorisant l’esprit de corps.», a pour sa part déclaré l’ancienne juge en chef du Canada et maintenant capitaine de vaisseau honoraire du Cabinet du juge-avocat général, Beverley McLachlin.

Faits en bref

En tant que membre honoraire du Cabinet du juge-avocat général, la capitaine de vaisseau honoraire McLachlin succède au colonel honoraire John Hoyles, avocat distingué et ancien chef de la direction de l’Association du Barreau canadien.

Une personne nommée à titre honoraire doit assumer un rôle à la fois honoraire et consultatif, entre autres, favoriser l’esprit de corps, appuyer son unité, apporter son expertise et fournir des conseils, représenter les Forces armées canadiennes, ainsi qu’entretenir des liens positifs avec les collectivités et la population.

Le juge-avocat général supervise l’administration de la justice militaire au sein des Forces armées canadiennes. Par ailleurs, il agit comme conseiller juridique auprès du gouverneur général, du ministre de la Défense nationale, du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes en ce qui a trait au droit militaire. Le Cabinet du juge-avocat militaire appuie les forces armées pour tout ce qui touche le droit militaire, notamment le droit international et opérationnel, le droit administratif et la justice militaire.

En 2018, on souligne le 100e anniversaire de la Branche des services juridiques des Forces armées canadiennes.

Les commentaires sont fermés.