Ouverture du Camp OKPIAPIK 2018 et changement de Sergent-major de Groupe

0
Le Camp OKPIAPIK 2018 est la session d’instruction de perfectionnement (SIP) estivale offerte à près de 280 Rangers juniors canadiens (RJC) méritants de 35 communautés éloignées et isolées du Québec et se déroulera du 25 au 30 juin 2018.(Facebook/2 GPRC)

Le coup d’envoi de la 24e édition du camp d’été du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) a pris place au camp des Cadets de la Base Valcartier, le 25 juin 2018.

La cérémonie d’ouverture du Camp OKPIAPIK, qui signifie petite harfang en inuktitut, souligne aussi le changement de Sergent-major de Groupe (SMG) et le départ à la retraite du SMG sortant, l’Adjudant-chef Yves Proulx après 42 ans de loyaux services.

Le Camp OKPIAPIK 2018 est la session d’instruction de perfectionnement (SIP) estivale offerte à près de 280 Rangers juniors canadiens (RJC) méritants de nos 35 communautés éloignées et isolées du Québec et se déroulera du 25 au 30 juin 2018. Durant leur séjour, les RJC acquerront des connaissances, des qualifications et une expérience de vie dont ils et elles pourront faire usage une fois de retour dans leur communauté. Les activités de la 24e édition du Camp OKPIAPIK seront divisées sur trois sites en plus des endroits visités par le Voyage canadien.

La SIP estivale est une activité qui répond aux objectifs du programme RJC et qui propose à des RJC méritants de diverses collectivités de se réunir pour 7 jours pour participer à des activités d’instruction et de défis variés. L’intention est de transmettre des compétences traditionnelles, de modes de vie sains, et de Rangers dans un environnement de groupe tout en s’amusant en plein air.

Citations

«Le Camp OKPIAPIK est une activité majeure du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens en soutien au programme des Rangers juniors canadiens, un des programmes jeunesse les plus importants du gouvernement fédéral. Ce camp permet un échange culturel entre de jeunes Cris, Inuits, Innus, Naskapis, francophones, et anglophones de 12 à 18 ans provenant de nos 35 communautés isolées et éloignées du Québec. Nous souhaitons stimuler leur curiosité, élargir leurs horizons, alimenter leurs rêves et leur permettre d’aspirer que tout leur est possible. Merci à l’Adjudant-chef Proulx pour son dévouement et son professionnalisme, c’est une retraite bien méritée.», a déclaré le lieutenant-colonel Benoit Mainville, Commandant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens et Commandant du Camp OKPIAPIK 2018.

«C’est un privilège que la cérémonie d’ouverture de la 24e édition du Camp OKPIAPIK amorce ma nouvelle affectation en tant que Sergent-major de Groupe au 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens. Depuis plus de 18 ans, je travaille au sein de cette unité unique en son genre et j’accepte ce nouveau défi avec enthousiasme. Notre priorité est d’entraîner les Rangers canadiens et soutenir le programme jeunesse unique des Rangers juniors canadiens dans les régions isolées et éloignées du Québec. Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement mon prédécesseur pour tout le travail qu’il a accompli.», a déclaré pour sa part l’adjudant-chef Mathieu Giard, Sergent-major de Groupe entrant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens et Sergent-major du Camp OKPIAPIK 2018

«C’est avec beaucoup d’émotions que je quitte non seulement le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, mais ma 2e famille, les Forces armées canadiennes ainsi que tous mes frères et sœurs d’armes. Bien des choses ont changé depuis mon enrôlement en 1975. Je garderai de très bons souvenirs de toutes mes affectations, mes années au Royal 22e Régiment ainsi que mes missions. Je prends ma retraite, mais je ne m’arrête pas, je vais simplement avoir plus de temps pour prendre soin de mes proches, travailler le bois et profiter de mon bateau de pêche.».a quant à lui déclaré l’adjudant-chef Yves Proulx, Sergent-major de Groupe sortant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

En bref

Le Sergent-major de Groupe (SMG) sortant, l’Adjudant-chef Yves Proulx, qui a pris le 25 juin 2018 sa retraite après 42 ans de loyaux services. (Facebook/ 2 GPRC)
Camp OKPIAPIK 2018 en chiffres: 280 Rangers juniors canadiens (RJC), 54 Rangers canadiens (RC), 35 communautés, 12 instructeurs de Rangers canadiens (IRC), 33 personnels militaires et 2 civils, tous en appui au camp.

La session d’instruction de perfectionnement (SIP) de Base se compose de 5 pelotons de jeunes de 12 à 14 ans, basée à la Base Valcartier et offrant des activités sportives et des compétences Ranger. La SIP Avancée comprend 2 pelotons de jeunes de 15 à 17 ans basée au Saguenay et offrant des activités sportives et aventurières. La SIP Leadership, comprend 1 peloton de jeunes de 15 à 17 ans basée à Sherbrooke et offrant des activités pour développer les aptitudes de leadership et de gestion.

Le Voyage canadien 2018 est le 3e voyage culturel organisé par le 2 GPRC pour un groupe de Rangers juniors canadiens (RJC) méritants. L’objectif est de favoriser un échange interculturel entre 16 RJC choisi parmi les 35 patrouilles RJC du 2 GPRC et encourager l’ouverture d’esprit et la découverte de notre pays. Le Voyage canadien 2018 aura lieu du 23 juin au 7 juillet et les participants et participantes visiteront quatre provinces du Canada soit le Québec, Terre-Neuve, l’Ontario et la Colombie-Britannique.

Les Rangers juniors canadiens (RJC) sont des jeunes garçons et filles, âgés de 12 à 18 ans, fiers et talentueux qui s’impliquent dans leurs communautés.

Le programme des Rangers juniors canadiens, dirigé par la communauté, offre une formation structurée aux jeunes garçons et filles de 12 à 18 ans, fait la promotion de la culture et des traditions et encourage un mode de vie sain dans les collectivités éloignées et isolées du Canada.

Le programme des Rangers juniors canadiens a comme objectif de transmettre des habiletés traditionnelles, des habiletés de vie et des habiletés des Rangers à la jeunesse.

Les Rangers canadiens sont les yeux et les oreilles des militaires dans les régions isolées, côtières et peu peuplées du Nord du Canada. Ils fournissent des forces mobiles autosuffisantes et dotées d’équipement léger pour appuyer les opérations menées en territoire canadien et pour protéger la souveraineté du Canada.

Les Rangers canadiens forment, encadrent, entraînent et supervisent les Rangers juniors canadiens (RJC) avec le soutien des communautés. Le programme contribue à améliorer la qualité de vie des jeunes dans les régions éloignées et isolées. Les RC et les membres de la communauté participants enseignent aux RJC le savoir-faire traditionnel, ainsi que des habilités de Rangers et de vie afin de les outiller pour qu’ils et elles deviennent des membres dynamiques et engagés au sein de leur communauté.

L’Adjudant-chef Yves Proulx s’enrôle dans les Forces armées canadiennes et commence son entraînement de recrues à Saint-Jean-sur-Richelieu en août 1975. Il se rend ensuite à Valcartier pour son entraînement de fantassin à l’École de combat. Durant sa carrière, l’Adjuc Proulx travaille dans les 3 bataillons du Royal 22e Régiment (R22eR) et passe plusieurs années en Allemagne. En 2007, il joint la Force de réserve à L’École des Recrues et Leadership des Forces canadiennes et, de retour d’Afghanistan en 2011, il joint le 6e Bataillon du R22eR. En 2013 il devient Sergent-major de Groupe au 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens. Au cours de sa carrière, il participe à cinq missions : en Europe avec l’OTAN, deux fois en Ex-Yougoslavie, en Haïti et en Afghanistan.

Les commentaires sont fermés.