Soudan du Sud: accord sur un cessez-le-feu permanent sous 72 heures

0
De gauche à droite, le chef d’opposition sud-soudanais Riek Machar, le président ougandais Yoweri Museveni, le président soudanais Omar el-Béchir, et le chef d’Etat du Soudan du Sud Salva Kiir, à Khartoum le 25 juin 2018. (AFP/ASHRAF SHAZLY)

Le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar se sont mis d’accord mercredi sur un cessez-le-feu « permanent » d’ici 72 heures, soulevant l’espoir qu’un accord de paix puisse être trouvé pour mettre un terme à la guerre civile dans leur pays.

« Toutes les parties se sont entendues sur un cessez-le-feu permanent (qui entrera en vigueur) sous 72 heures », a annoncé le chef de la diplomatie soudanaise Al-Dirdiri Mohamed Ahmed, avant que les chefs rivaux ne signent le document en présence du président soudanais Omar el-Béchir.

MM. Kiir et Machar participent depuis lundi à un nouveau round de discussions à Khartoum dans le but de trouver une issue au conflit qui ravage leur pays depuis 2013. Les deux hommes ont exprimé ces derniers jours leur espoir de parvenir à un accord de paix.

Ces pourparlers suivent un sommet des Etats d’Afrique de l’Est à Addis Abeba qui s’est achevé sans percée, alors que l’ONU a donné jusqu’à fin juin aux belligérants pour arriver à « un accord politique viable », en brandissant la menace de sanctions.

Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011. Le pays s’est enfoncé dans une guerre civile fin 2013 quand M. Kiir a accusé son ancien vice-président, Riek Machar, de fomenter un coup d’Etat.

Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés. Des centaines de milliers ont trouvé refuge au Soudan, selon l’ONU.

Les commentaires sont fermés.