Corée du Nord: Pompeo va demander aux pays asiatiques d’appliquer les sanctions

0
Mike Pompeo devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain le 25 juillet 2018 à Washington.(AFP)

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo va demander aux pays asiatiques, lors d’une réunion régionale cette semaine à Singapour, de continuer à mettre en oeuvre les sanctions contre la Corée du Nord pour la pousser à abandonner ses armes nucléaires.

Le chef de la diplomatie américaine participera vendredi et samedi à plusieurs réunions ministérielles, dont celle du forum régional de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean), qui comprend également le régime de Pyongyang.

« La Corée du Nord sera dans la même pièce », « donc il y aura des discussions qui incluront la Corée du Nord », a déclaré mardi à des journalistes un haut responsable du département d’Etat américain.

Il n’a pas exclu une rencontre bilatérale entre Mike Pompeo et son homologue nord-coréen pour poursuivre les négociations visant à mettre en oeuvre les engagements pris par le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lors de leur sommet historique du 12 juin. C’est « possible », « il est naturel de faire avancer les choses », « mais nous n’avons rien à annoncer à ce stade », s’est borné à dire ce responsable.

Dans une déclaration commune avec Donald Trump, Kim Jong Un a réitéré son engagement en faveur d’une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ». Mais le calendrier et les modalités de la mise en oeuvre de cette vague déclaration d’intentions ont été confiés aux diplomates des deux pays.

Mike Pompeo, qui dirige les négociateurs américains, s’est depuis rendu à Pyongyang sans enregistrer d’avancée concrète sur le dossier nucléaire. Cela a suscité l’inquiétude de nombreux observateurs, d’autant que les sanctions internationales commencent à se relâcher et que plusieurs informations font état de la poursuite des programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

« Nous aussi restons préoccupés » par les violations des sanctions de l’ONU par les Nord-Coréens, a expliqué le responsable américain, notamment les transferts illégaux de pétrole en mer, qui permettent à Pyongyang, selon Washington, de dépasser ses quotas d’importation.

Les réunions régionales de Singapour sont donc « une très bonne occasion » pour le secrétaire d’Etat « de rappeler à tous les pays leurs obligations », a-t-il dit. « Tous les pays membres de l’ONU doivent appliquer les sanctions prévues par les résolutions du Conseil de sécurité », a-t-il insisté, alors que les Etats-Unis ont récemment critiqué un certain relâchement, notamment de la part de la Chine et de la Russie, également présentes au forum régional de l’Asean.

Les commentaires sont fermés.