Le Canadian Grenadier Guards défile à Montréal pour exercer son Droit de Cité (PHOTOS/VIDÉO)

0

C’est une longue tradition remontant aux origines mêmes de l’unité, jusqu’en 1764, selon son commandant. Le Canadian Grenadier Guards (CGG) a exercé son Droit de cité pour effectuer une cérémonie du crépuscule sur le Champ-de-Mars de Montréal, après avoir paradé dans les rues du Vieux-Montréal devant de nombreux curieux, le samedi 28 juillet.

Venu passé plusieurs jours en famille visiter Montréal, Jean-Sébastien, originaire de la France a dit à 45eNord.ca que cela lui rappelait la garde en rouge à Londres à Buckingham Palace. « Ils sont vraiment chouette dans leur uniforme et c’est un beau spectacle pour les enfants », affirme-t-il.

Ils étaient en effet nombreux et nombreuses à s’être massés le long du parcours depuis le Centre des sciences de Montréal dans le Vieux-Port pour suivre le Canadian Grenadier Guards et la Musique de la Garde de cérémonie.

Le lieutenant-colonel Vincent Gucciardo, commandant de l’unité de réservistes, a indiqué en entrevue vouloir essayer de faire en sorte que chaque année une cérémonie du crépuscule ait lieu, à Montréal ou à Sainte-Anne-de-Bellevue.

S’ils sont si facilement reconnaissables grâce à leurs uniformes rouges, c’est parce que les membres du CGG, avec les Governors General Foot Guards montent la garde chaque été à Rideau Hall. « Il faut aussi que je dise aux gens, si vous pouvez monter à Ottawa durant l’été, allez-y. Allez voir aussi Fortissimo, c’est vraiment formidable! », d’affirmer le lieutenant-colonel qui rappelle également que ses soldats prennent part à de nombreuses cérémonies durant le reste de l’année. « C’est une tâche que l’on prend à cœur… pas vraiment une tâche je dirais mais plutôt un plaisir car c’est qui nous sommes! ».


Voir la vidéo sur YouTube >>

Malheureusement, à Montréal, si le Droit de Cité a pu être exercé facilement pour la centaine de membres présents, la Cérémonie du Crépuscule de cette année a du être annulé sur place alors que les éléments se sont déchaînés.

Mère Nature a frappé de plein fouet le CGG en pleine cérémonie. Alors que le conseiller de ville Sterling Downey finissait son discours après avoir inspecté les troupes sur parade, les éclairs ont commencé à faire leur apparition et une pluie diluvienne s’est abattue en quelques minutes.

Décision a donc été prise de ne pas poursuivre avec le feu de joie et l’abaissement du drapeau canadien, et c’est donc plutôt à l’Hôtel de ville de Montréal, que la soirée s’est conclue avec la signature du livre d’or.

Fils d’un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, Sterling Downey, dit avoir le plus grand respect pour celles et ceux qui sont allés se battre, des fois en étant encore des adolescents. Sensible à ceux qui ont choisi de faire le sacrifice soit de leur vie soit de leur santé mentale en « voyant des choses que nous on voit pas », il reconnaît que « les sacrifices qu’ils font aujourd’hui, que nos pères et nos grand-pères ont fait dans le passé, c’est grâce à ça que j’ai la vie que j’ai maintenant ».

Une soirée certes abrégée, mais qui n’en reste pas moins importante et ancrée dans l’Histoire de Montréal.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.