Opération REASSURANCE: le NCSM Ville de Québec part en mission avec l’hélicoptère Cyclone

0
Un Cyclone CH-148, à Shearwater (Archives/Sikorsky)

Aujourd’hui, le NCSM Ville de Québec a quitté son port d’attache à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour aller participer à l’opération REASSURANCE. Il s’agit également du premier déploiement opérationnel de l’hélicoptère CH-148 Cyclone, ce qui marque un jalon important pour l’Aviation royale canadienne et la Marine royale canadienne.

Le navire ira se joindre au 2e Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN (SNMG 2), l’une des forces de réaction immédiate maritime de l’OTAN, lors de son trajet vers la mer Méditerranée, dans le cadre de l’appui du Canada à l’égard des mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Pour sa première participation à l’Op REASSURANCE, le NCSM Ville de Québec remplacera le NCSM St. John’s, qui sera de retour dans son port d’attache d’Halifax plus tard en juillet, après avoir passé six mois au loin.

Citations

«Notre gouvernement s’investit dans la sécurité et à la coopération internationales, notamment dans la sécurité maritime dans la région de l’Europe de l’Est et de l’Europe centrale, en collaboration avec nos alliés de l’OTAN. La participation du NCSM Ville de Québec à l’Op REASSURANCE en compagnie du nouvel hélicoptère CH-148 Cyclone fait état du leadership continu du Canada sur la scène internationale et sa contribution aux priorités de l’OTAN.», – Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale.

«La mission du NCSM Ville de Québec avec le tout premier détachement aérien embarqué de l’hélicoptère Cyclone représente une période passionnante et un jalon important pour la Marine royale canadienne et l’Aviation royale canadienne. Ensemble, l’équipe continuera de travailler étroitement avec nos alliés de l’OTAN et les pays partenaires pour rehausser la sécurité maritime et la stabilité dans la région en donnant des résultats sur la mer, au-dessus du niveau de la mer et sous la surface de l’eau. Le déploiement aide à démontrer encore une fois que la Marine royale canadienne est déterminée et prête à participer à des missions à l’échelle mondiale, pour aider, diriger et combattre au nom du gouvernement du Canada.», – Vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne.

«Cette mission de déploiement marque une période passionnante pour l’Aviation royale canadienne, au moment où nous transférons les opérations des hélicoptères maritimes à nos nouveaux hélicoptères modernes CH-148 Cyclone adaptés au combat. Pendant la mission, l’équipage qualifié du Cyclone fournira la puissance aérienne nécessaire au NCSM Ville de Québec pendant que ce dernier réalise les objectifs du Canada et de l’OTAN dans le cadre de cette opération. Nous sommes fiers d’être les ailes de la flotte.», – Lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’Aviation royale canadienne.

«Je suis très fier du travail acharné de l’équipage pendant les préparatifs pour cette mission importante. Le NCSM Ville de Québec est fin prêt pour relever les défis de l’Op REASSURANCE, il collaborera étroitement avec nos alliés, il contribuera à rehausser les opérations et la disponibilité opérationnelle de l’OTAN et il aidera à renforcer la stabilité internationale et régionale dans la mer Méditerranée.», – Capitaine de frégate Scott Robinson, commandant du NCSM Ville de Québec.

Les faits en bref

Le NCSM Ville de Québec est une frégate de la classe HALIFAX dotée d’un effectif d’environ 240 marins de tous grades, y compris une Équipe d’arraisonnement de navire renforcée et un détachement aérien embarqué d’un hélicoptère CH-148 Cyclone.

Le CH-148 Cyclone du Canada est un hélicoptère maritime de calibre mondial capable d’exécuter une vaste gamme de missions, dont la lutte anti-sous-marine et antinavire de surface, ainsi que des missions de recherche et sauvetage et des missions utilitaires, tout en menant des opérations à partir d’un navire de guerre de la Marine royale canadienne.

La participation du NCSM Ville de Québec à ce déploiement fait référence aux activités militaires entreprises par les Forces armées canadiennes (FAC) à l’appui des mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en fournissant les capacités militaires pour l’instruction, les exercices, les démonstrations et les tâches attribués par l’OTAN et illustrer l’engagement du Canada à l’égard de la promotion de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Les groupes de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN sont des forces maritimes multinationales intégrées formées de navires de divers pays alliés. Ces navires sont mis à la disposition de l’OTAN pour lui permettre d’accomplir différentes tâches allant des exercices jusqu’aux missions opérationnelles. Ils contribuent également à établir une présence de l’Alliance, à démontrer sa solidarité, à effectuer une variété d’escales diplomatiques de nature générale dans différents pays, à appuyer l’engagement entre partenaires et à offrir toute une gamme de capacités navales aux missions en cours.

L’opération REASSURANCE fait référence aux activités militaires entreprises depuis 2014 par les Forces armées canadiennes à l’appui des mesures d’assurance et de dissuasion en Europe centrale et en Europe de l’Est. En juillet 2018, le premier ministre a annoncé que le Canada renouvelait sa contribution à l’OTAN dans le cadre de sa participation à l’opération REASSURANCE jusqu’en mars 2023 et que le nombre de membres des Forces armées canadiennes déployés en Lettonie au sein du groupement tactique responsable de la présence avancée renforcée de l’OTAN passerait de 455 à 540. La contribution du Canada continuera également de comprendre les activités de surveillance aérienne, de police aérienne, d’instruction et des forces maritimes.

Les commentaires sont fermés.