Pyongyang a commencé à restituer des dépouilles de soldats américains

0
Un avion américain part ce 27 juillet 2018 en Corée du Nord pour rapatrier des dépouilles de militaires tués lors de la guerre de Corée. (Archives/troupes américaines/Guerre de Corée)

La Corée du Nord a commencé à restituer aux Etats-Unis les dépouilles de soldats américains tués pendant la guerre de Corée (1950-1953), comme s’était engagé à le faire Pyongyang lors du sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong Un, a annoncé la Maison Blanche jeudi soir.

Un avion de l’US Air Force « contenant les dépouilles de soldats tombés au combat a quitté Wonsan en Corée du Nord » pour les rapatrier, a écrit la présidence américaine dans un communiqué.

Il doit les transférer sur la base aérienne d’Osan, en Corée du Sud, « où une cérémonie formelle de rapatriement aura lieu le 1er août », a-t-elle ajouté, sans préciser le nombre de dépouilles concernées.

Des médias avaient fait état ces derniers jours de 50 à 55 « lots » de restes humains pour ce début de rapatriement.

« A leur réunion historique » le 12 juin à Singapour, le président américain et le dirigeant nord-coréen « ont fait un pas courageux pour parvenir à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, pour transformer les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, et pour instaurer une paix durable », a souligné la Maison Blanche.

« Aujourd’hui, le président Kim remplit une part de l’engagement qu’il a pris auprès du président de restituer nos soldats américains tombés. Nous sommes encouragés par les actes de la Corée du Nord et cette séquence favorable à un changement positif », a-t-elle ajouté.

Selon Washington, il s’agit d’une « première étape significative pour reprendre le rapatriement » et « les opérations de terrain en Corée du Nord afin de retrouver les quelque 5.300 Américains qui ne sont jamais rentrés à la maison ».

L’opération, qui s’est déroulée vendredi en heure locale coréenne, coïncide avec une date symbolique: le 27 juin marque le 65e anniversaire de l’armistice qui avait mis un terme au conflit de 1950-1953, même si aucun traité de paix formel n’a jamais été conclu entre les belligérants.

Les commentaires sont fermés.