Ukraine: l’Église orthodoxe russe «menace à la sécurité», selon Porochenko

0
Le 6 décembre 2017, Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie RECEVANT la délégation de l’Église orthodoxe géorgienne en décembre 2017. (Portail catholique suisse)

Le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé samedi que l’influence de l’Eglise orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou, qui compte des millions de fidèles en Ukraine, constituait une « menace directe à la sécurité nationale » de son pays.

« Je considère comme absolument nécessaire de couper toutes les tentacules avec lesquelles le pays agresseur opère au sein du corps de notre Etat », a déclaré M. Porochenko, en faisant référence à la Russie.

Selon M. Porochenko, l’Eglise orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou n’est « séparée de l’Etat (russe) que sur le papier » et « soutient totalement et inconditionnellement la politique revanchiste et impérialiste du Kremlin ».

Le président ukrainien s’exprimait lors de cérémonies marquant le 1030e anniversaire de la christianisation de la Russie kiévienne, dont l’héritage historique est disputé entre la Russie et l’Ukraine modernes.

Des dizaines de milliers de fidèles ukrainiens de l’Eglise orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou avaient déjà défilé vendredi sous haute surveillance pour commémorer cet anniversaire. La police craignait des affrontements avec les nationalistes ukrainiens.

L’Ukraine compte deux Eglises orthodoxes dissidentes du Patriarcat de Moscou, dont celle du Patriarcat de Kiev. Mais elles ne sont reconnues par aucune autre Eglise orthodoxe dans le monde.

L’Eglise dépendante du Patriarcat de Moscou reste la plus importante communauté religieuse du pays selon le nombre de paroisses. Mais selon un sondage de 2015, 44% des Ukrainiens s’identifient comme fidèles du Patriarcat de Kiev, contre 21% pour l’Eglise du Patriarcat de Moscou.

Les commentaires sont fermés.