Un peu de Nimègue à Gao pour le 2e jour de la marche (PHOTOS/VIDÉO)

0

Depuis plus de 65 ans, les Forces armées canadiennes participent à la célèbre marche aux Pays-Bas, de Nimègue. Ce mercredi 18 juillet 2018 marquait le deuxième jour de la 102e marche.

En ce deuxième jour de marche, ce sont 1 344 participants qui n’auront pas réussi à surmonter la quarantaine de kilomètres supplémentaires pour arriver à mi-parcours. Il reste donc encore 42 529 marcheurs pour poursuivre au troisième jour.

Pour les militaires qui se trouvent au camp Heumensoord le réveil tôt le matin, alors que le soleil ne pointe pas encore le bout de son nez, est d’ores et déjà devenu presque une habitude. Pour parcourir les près de 40 kilomètres du jour et éviter le pic de chaleur, les contingents partent en effet alors qu’il fait encore nuit pour pouvoir terminer proche de l’heure du lunch.

Réveillés au clairon et levés à 4h du matin, les Canadiens à Nimègue ont pris leur petit-déjeuner avant de préparer leurs affaires et commencer leur deuxième journée dès 6h au pas cadencé en chantant des chansons.

Mais ce n’est pas que aux Pays-Bas que les militaires canadiens ont pris part à la marche. À 4 000 kilomètres de là, sous un climat beaucoup plus sec et chaud, les membres de l’Opération PRESENCE au Mali ont parcouru eux-aussi des kilomètres et des kilomètres à pied.

Alors qu’un avion CC-177 Globemaster transportant le deuxième hélicoptère CH-147 Chinook du détachement d’hélicoptères du Canada atterrissait dans le sable du nord du Mali, des militaires du Canada, des Pays-Bas et de l’Allemagne ont pris part à une version plus courte de la Marche de Nimègue, ayant parcouru un total de 20 kilomètres au cours des deux premiers jours, au Camp Castor, à Gao.

Dans une ambiance clairement excellente et avec le sourire aux lèvres jusqu’au bout, les alliés ont tout donné pour eux-aussi, à des milliers de kilomètres de Nimègue, rendre hommage à leurs prédécesseurs qui se sont battus pour la liberté en Europe.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.