76e anniversaire de l’offensive sur Dieppe

0
Des milliers d’hommes ont trouvé la mort lors de la journée du 19 août 1942, sur les plages de Dieppe et alentour.(Paris-Normandie)

Il y a 76 ans, le 19 août, était menée par les Alliés l’opération Jubilee, l’offensive sur le port de Dieppe, en France occupée, où le quart des troupes canadiennes engagées dans l’opération y périt, faisant de cette opération la plus meurtrière de la guerre pour le Canada, l’attaque se soldant en outre par un cuisant échec.

À l’aube du 19 août 1942, une force navale composée de huit destroyers et de quatre chasseurs de sous-marins escortant près de 250 engins de débarquement de tous types fait route vers les côtes françaises de la Manche. Elle mobilise près de 8 000 hommes dont plus de 1 800 y laisseront leur vie, pour ce qui sera le plus grand raid de la Seconde Guerre mondiale. 74 escadrilles de chasseurs et de bombardiers en assureront la couverture aérienne.

Pour la première fois dans la Seconde Guerre mondiale, des hommes se ruent à l’assaut la «forteresse Europe» protégée par le «mur de l’Atlantique».

Aujourd’hui, à l’occasion du 76e anniversaire de l’offensive sur Dieppe le premier ministre Justin Trudeau a souligné ce moment historique, mais tragique, dans une déclaration que nous reproduisons ici intégralement.

«Tôt dans la matinée du 19 août 1942, près de 5 000 soldats canadiens, accompagnés de leurs homologues britanniques et américains, ont approché les ports de Dieppe, de Puys et de Pourville occupé par les Allemands.

«Les Alliés, qui regroupaient des forces terrestres, aériennes et maritimes, avaient été envoyés pour mettre à l’essai la défensive allemande et recueillir d’importants renseignements. Cependant, la mission a tourné à la tragédie dès le débarquement des soldats alliés. Le jour s’était levé et l’élément de surprise avait déjà disparu.

«Pendant des heures, les soldats alliés ont été la cible de tirs incessant de mitrailleuses, de mortiers et d’artillerie. Quelques petits groupes de soldats ont réussi à atteindre les rues de Dieppe et de Pourville, mais ont dû battre en retraite lorsqu’ils se sont rendus à l’évidence que l’offensive était vouée à l’échec. Dans les airs, les chasseurs et les bombardiers de la Royal Air Force et de l’Aviation royale canadienne, avec l’aide de la Marine royale canadienne, ont livré l’une des batailles aériennes les plus intenses de la guerre.

«À la tombée de la nuit, le Canada avait connu sa journée la plus sanglante de la Deuxième Guerre mondiale. Parmi les près de 5 000 Canadiens ayant participé au raid, plus de 3 300 ont été tués, blessés ou faits prisonniers.

«Malgré les pertes de vie tragiques, l’opération de Dieppe a donné espoir à une France occupée et jeté les bases de futures attaques amphibies alliées, notamment celle du jour J.

«En cet anniversaire solennel, nous rendons hommage aux milliers de Canadiens qui ont tant donné à Dieppe. Nous remercions également nos anciens combattants qui ont dédié leur vie à la défense de notre pays, de nos alliés ainsi qu’aux valeurs de paix et de liberté dont nous profitons aujourd’hui.

«N’oublions jamais.»

Les commentaires sont fermés.