Des soldats du 4e Régiment d’appui du génie déployés en Irak dans le cadre de l’opération IMPACT

0
Entrainement de l’équipe de capacité d’ouverture de circonstances. (Adjudant Jerry Kean/Affaires publiques de la 5e Division du Canada)

Un petit contingent de soldats du 4e Régiment d’appui du génie (4 RAG) de l’Armée canadienne est parti pour l’Irak hier dans le cadre de l’opération IMPACT, la contribution des Forces armées canadiennes (FAC) à la coalition mondiale.

Ces troupes, ayant pour spécialité la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance (COIC), constituent le premier de deux petits groupes de membres du 4 RAC déployés en Irak au sein de l’équipe d’instruction sur les dangers des explosifs (EIDE) qui enseignera cette capacité aux forces de sécurité irakiennes (FSI). La COIC correspond au processus de détection d’engins explosifs de circonstance (IED) et de recherche sur ceux-ci. Ces engins sont habituellement situés le long des routes et des itinéraires de transport, et représentent une menace pour le personnel et l’équipement militaire.

Dans le cadre de la coalition mondiale, les Forces armées canadiennes continuent de contribuer à l’amélioration de la sécurité en Iraq en appuyant les efforts du gouvernement iraquien pour la réduction de la menace posée par Daech.

Citations

« Nos troupes hautement spécialisées en COIC constituent l’équipe idéale pour enseigner à nos alliés les meilleures pratiques de protection contre les IED, dans n’importe quel environnement opérationnel. Ce sont des soldats expérimentés qui savent ce qu’ils font et qui sont bien équipés pour transmettre leurs connaissances à nos alliés. »

– Lieutenant-colonel Jason Gale, commandant du 4e Régiment d’appui du génie

« Ce déploiement de troupes du 4e Régiment d’appui du génie se veut une autre démonstration de Protection, Sécurité, Engagement à l’échelle mondiale aux côtés de nos alliés internationaux : les membres de la 5e Division du Canada sont forts, fiers, prêts à relever n’importe quel défi. J’ai entièrement confiance en ces soldats, et je suis convaincu que nos alliés irakiens seront beaucoup mieux outillés pour gérer les dangers des IED après avoir travaillé aux côtés de nos remarquables spécialistes. »

– Brigadier-général Derek Macaulay, commandant de la 5e Division du Canada

Faits en bref

· Une vingtaine de soldats du 4 RAG seront déployés avec l’EIDE dans le cadre de cette mission d’instruction continue. Les sapeurs des FAC donneront de l’instruction sur les dangers des explosifs aux forces de sécurité iraquienne (FSI).

· Ces soldats formeront les troupes iraquiennes sur l’utilisation des systèmes de véhicule de COIC semblables aux Husky utilisés par l’Armée canadienne pour détecter les dispositifs et aux Cougar servant à effectuer des recherches sur les dispositifs détectés.

· L’équipe d’instruction sur les dangers des explosifs se veut une contribution des FAC à l’amélioration de la capacité des FSI. Le Canada s’engage à donner au moins trois séries de cours aux FSI dans les prochains mois.

La mission des FAC aide à l’établissement des conditions nécessaires au succès à long terme des partenaires régionaux en permettant aux forces de sécurité de planifier et d’exécuter plus efficacement les opérations militaires visant à accroître la sécurité et la stabilité dans la région.

· Le programme de l’EIDE est fondé sur une approche d’instruction des instructeurs. L’objectif est que la nation hôte soit en mesure de donner l’instruction à ses propres troupes à long terme.

· D’autres équipes du Génie royal canadien donnent également de l’instruction aux forces irakiennes sur la recherche de menace explosive et l’ouverture manuelle de brèches dans un champ de mines, sous le commandement de la Force opérationnelle interarmées Iraq.

Les commentaires sont fermés.