En expédition avec les cadets de Valcartier (PHOTOS/VIDÉO)

0

Avec la conclusion en fin de semaine dernière de l’édition 2018 du camp d’été pour les cadets de Valcartier, c’est un retour dans leurs escadrons respectifs que la rentrée se fera. Mais avant cela, 45eNord.ca est allé passer quelques jours avec le groupe expéditionnaire trois semaines.

Depuis le début de son histoire, le Centre d’instruction d’été des cadets de Valcartier (ou Camp des cadets de Valcartier) organise pour les jeunes de 12 à 18 ans tout un éventail d’activités en lien avec l’activité physique, le tir récréatif, le tir de compétition, l’exercice élémentaire, le leadership, l’aventure et l’expédition, sans oublier la musique, la baignade (au lac Hayes puis au Lac-à-l’île), le rappel, les jeux et les divertissements offerts à la cantine, etc.


Voir la vidéo sur YouTube >>

Le cours d’expédition élémentaire dure trois semaines et est destiné aux cadets entre 13 et 14 ans.

Les activités réalisées sont diverses et incluent l’initiation au canot, au vélo et à la randonnée pédestre. Les jeunes cadets apprennent aussi la navigation en forêt et la direction d’activités de travail d’équipe.

« On a fait deux jours de vélo de montagne, deux jours de canot et deux jours de randonnée et moi c’est surtout le vélo de montagne la partie que j’ai le plus aimé, je suis un grand passionné de ça », a expliqué en entrevue le cadet Olivier Martin.

Pour Emma Bazzocchi, les Cadets c’est tout un programme fascinant qui l’a intéressé dès le début. « Le monde s’imagine que c’est beaucoup un programme militaire, mais c’est plus que ça ! C’est se créer des amis, s’entendre avec des gens, aider les autres, développer un esprit de communauté, développer un esprit de leadership pour pouvoir plus tard dans la vie savoir se débrouiller plus facilement ».

Avec Dame Nature qui fut capricieuse durant notre passage, les cadets que 45eNord.ca a suivi ont effectué du canot sous le soleil brûlant puis quelques heures plus tard sous la pluie, quittant précipitamment la rivière en raison des orages (sécurité en premier), mais finissant par trouver du plaisir en jouant tous ensemble à « Un éléphant qui se balançait… ». Quinze kilomètres plus bas sur la rivière le camp fut monté pour la nuit et passer une nuit à peu près au sec.

Le lieutenant-colonel Daniel Bolduc, commandant du Centre d’entraînement des cadets de Valcartier, explique que 50 ans après son lancement il y a toujours autant de monde qui viennent prendre part aux différentes possibilités offertes à Valcartier, que ce soit pour deux, quatre ou six semaines. « En tout temps on a 1100 cadets, environ 220 cadets cadres et 225 adultes membres du rang, officiers et instructeurs civil ».

« J’ai des jeunes qui ont des religions différentes, des façons de vivre différentes, des familles différentes, des cultures différentes… alors ils se côtoient ici et apprennent à se respecter les uns les autres », dit encore le lieutenant-colonel, tandis que son adjudant-chef, l’adjudant-chef Francois Demers ajoute : « On a jusqu’à 26 cultures différentes. Des Chinois, des Japonais, des Russes, des Ukrainiens, des Français, des Québécois évidemment qui viennent de toute la province : Chibougameau, la Gaspésie, Québec, Montréal, Gatineau… »

Une belle leçon de vie pour pour la nouvelle génération qui pourrait bien inspirer les autres générations.

Les commentaires sont fermés.