Feux de forêts en Colombie-Britannique: les Forces armées canadiennes à la rescousse

0
Le 9 juillet 2015, les membres du compagnie A, de l’Unité d’intervention immédiate (Ouest), s’assuraient qu’une partie de la foret détruite par le feu eétait bien éteinte durant la lutte contre les feux de forêt près de Montreal Lake, Saskatchewan sur Op LENTUS 15-02. (Archives/Cplc Mélanie Ferguson, Affaires publiques de l’Armée canadienne)

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, et le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, ont annoncé qu’Ottawa a accepté une demande officielle d’aide fédérale formulée le 12 août par le gouvernement de la Colombie-Britannique pour aider à protéger les collectivités touchées par les feux de forêt.

Des ressources aériennes seront mises à disposition pour transporter le personnel et l’équipement de lutte contre les incendies, appuyer les évacuations médicales et déplacer hors de danger les personnes situées dans des collectivités éloignées.

Environ 200 militaires seront déployés afin d’aider à exécuter les opérations de nettoiement pour contenir la propagation du feu. « Les Britanno-Colombiens peuvent être assurés que l’aide sera fournie le plus tôt possible.», ont déclaré les ministres.

Elles proviendront principalement de la 3e Division du Canada, à Edmonton. Il y aura aussi des réservistes du 39e Groupe-brigade du Canada.

Les FAC sont également prêtes à envoyer des aéronefs pour:

  • transporter les responsables et le matériel de lutte contre les incendies;
  • appuyer les évacuations médicales;
  • déplacer hors de danger les personnes situées dans des collectivités éloignées.

Les FAC travaillent en étroite collaboration avec leurs partenaires provinciaux pour planifier l’aide, et déterminer où les ressources vont être déployées.

L’opération LENTUS constitue la réponse des Forces armées canadiennes (FAC) aux catastrophes naturelles au Canada.

Les autorités provinciales et territoriales sont les premières à répondre à une grande catastrophe naturelle au Canada. Si elles sont dépassées par les événements, elles peuvent demander l’aide des FAC. Quand les FAC répondent à une telle crise, cela se fait dans le cadre de l’opération LENTUS.

L’opération LENTUS suit un plan d’action établi pour soutenir les collectivités touchées par la crise en question. Ce plan peut être adapté à diverses situations. Elles peuvent prendre la forme de feux de forêt, d’inondations, de tempêtes de verglas ou d’ouragans.

Près de 600 feux font rage en Colombie‑Britannique. Ils vont de l’île de Vancouver, au Sud, jusqu’à la crique Telegraph, près du sommet de la province.

Plus précisément, à la date du 14 août, 566 feux de forêt brûlaient dans la province, mobilisant quelque 3.773 pompiers, dont certains venus d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Mexique.

L’état d’urgence, en vigueur pour une période de quatorze jours, éventuellement renouvelable, a été décrété afin de mieux mobiliser les ressources pour lutter contre le feu et assurer la sécurité de la population.

Vingt-neuf mesures d’évacuation, affectant quelque 3.000 personnes, sont en outre en vigueur.

Par l’entremise du Centre des opérations du gouvernement (COG), les fonctionnaires coordonnent l’intervention fédérale et travaillent en étroite collaboration avec les partenaires fédéraux et provinciaux à la planification de l’aide, ce qui comprend le soutien des Forces armées canadiennes.

Les deux ministres fédéraux ont exhorté tous les résidents touchés à suivre les instructions et les conseils des organismes d’application de la loi et des premiers intervenants et remercier «tous les premiers intervenants et les bénévoles qui travaillent fort pour assurer la sécurité de tous».

La province avait connu également l’an dernier, en 2017 une saison d’incendies particulièrement destructrice. Elle avait été en état d’urgence pendant dix semaines, du 7 juillet au 15 septembre, et les feux avaient détruit plus d’un million d’hectares (10.000 km2), un chiffre sans précédent dans la province.

Le temps chaud et sec ayant affecté le Canada, comme une bonne partie de l’hémisphère nord, a aussi provoqué des incendies dans le nord de la province d’Ontario, où un pompier venu de la province d’Alberta a perdu la vie en juillet en luttant contre les feux.

*Avec AFP

Les commentaires sont fermés.