Journée nationale des Casques bleus au Canada

0
(Archives/Jamie in Bytown)

C’est aujourd’hui la Journée nationale des Gardiens de la paix a été établie au Canada en 2008. Elle offre aux Canadiens et aux Canadiennes l’occasion d’exprimer leur fierté et leur gratitude à l’égard du personnel des Forces armées canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada, et des services de police provinciaux et municipaux, ainsi qu’aux diplomates et civils canadiens qui ont travaillé en appui aux opérations internationales de paix et de sécurité.

Cette date a été choisie en mémoire des neuf gardiens de la paix canadiens des Nations Unies qui ont perdu la vie le 9 août 1974, lorsqu’un aéronef de transport des Forces armées canadiennes aux couleurs des Nations Unies a été abattu au cours d’une mission de ravitaillement au Moyen-Orient.

Ces Canadiens comptent parmi les 122 gardiens de la paix ayant consenti le sacrifice ultime au service de la paix depuis 1949 et représentent la perte la plus élevée de vies humaines en une seule journée pour le Canada au cours d’une opération de soutien de la paix. ne seront jamais oubliés. Leur bravoure continuera d’être représentée au cours des années à venir par les gardiens de la paix qui travaillent avec altruisme partout dans le monde. »

Des vétérans et des membres des Forces armées canadiennes ayant servi lors de diverses opérations de soutien de la paix se réuniront dans le cadre d’activités organisées partout au pays pour rendre hommage à leurs camarades.

Une cérémonie nationale a lieu à Ottawa au Monument au maintien de la paix le dimanche le plus près du 9 août, soit le 12. La cérémonie est organisée par la succursale locale de l’Association canadienne des vétérans des forces de la paix pour les Nations Unies, les Forces armées canadiennes, Anciens Combattants Canada et la Gendarmerie royale du Canada.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a fait la déclaration suivante, que nous reproduisons intégralement, à l’occasion de la Journée nationale des Casques bleus.

«Aujourd’hui, en cette 10e Journée nationale des Casques bleus, nous nous réunissons pour rendre hommage aux Casques bleus canadiens d’hier et d’aujourd’hui, qui ont mis leur vie en danger pour défendre la stabilité et la paix à travers le monde.

«Depuis plus de soixante ans, les Casques bleus canadiens contribuent à protéger les droits de la personne et à faire avancer la démocratie et la primauté du droit, en plus de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin. Ils ont aidé des gens et des sociétés à se rétablir après la violence de la guerre, tout en veillant à ce que les voix des plus vulnérables puissent se faire entendre dans le cadre des processus de paix.

Des membres de l’équipe de patrouille à long rayon d’action hollandaise chargent une victime simulée sur un hélicoptère CH147 Chinook canadien lors d’un exercice d’évacuation médicale à l’appui de l’opération PRESENCE – Mali autour de Gao, au Mali, le 31 juillet 2018. (Cplc Jennifer Kusche/Forces canadiennes/Caméra de combat)
«Plus de 125 000 Canadiens ont participé à des missions de maintien de la paix des Nations Unies ou d’autres organisations. Le rôle qu’ils jouent a évolué au fil du temps, mais nos Casques bleus demeurent plus résolus que jamais à relever les défis propres aux conflits modernes. Ces professionnels forment la première, et parfois la seule ligne de protection pour les populations vulnérables dans les régions du monde les plus touchées par les conflits. C’est dans ce contexte que le Canada a assumé un rôle de leadership pour répondre aux situations auxquelles font face les Casques bleus d’aujourd’hui.

«Grâce aux Principes de Vancouver, à l’Initiative Elsie sur les femmes dans les missions de paix et à une série d’engagements conjoints comme le déploiement d’une force opérationnelle aérienne au Mali, le Canada dirige les efforts visant à mettre fin au recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats, à assurer l’autonomisation des femmes dans tous les aspects de la paix et de la sécurité et à appuyer les opérations de paix aux quatre coins du monde. Le Canada continuera de travailler avec les Nations Unies en vue de moderniser les missions de maintien de la paix, de soutenir les processus de paix complexes et d’aider les gens à rebâtir leur vie après les conflits.

«Aujourd’hui, j’invite tous les Canadiens à rendre hommage aux Casques bleus du Canada d’hier et d’aujourd’hui. Qu’ils soient militaires, policiers ou civils, ils ont contribué à établir la paix et à apporter de l’espoir aux plus vulnérables. Ils représentent le meilleur de ce que cela signifie d’être Canadien.»

Pour leur part, à l’occasion de ce 10e anniversaire de la Journée nationale des Gardiens de la paix, le ministres de la Défense nationale Harjit Sajjan, des Anciens Combattants Seamus O’Regan, de la Sécurité publique Ralph Goodale et des Affaires étrangères Chrystia Freeland, ont souligné dans une déclaration conjointe «l’appui indispensable (du Canada) pour rétablir la paix et la sécurité dans des zones dévastées par les conflits. Nos gardiens de la paix jouent un rôle essentiel dans l’atteinte de ces objectifs tout en faisant preuve de compassion et de courage.»

«Cet engagement est manifeste alors que des troupes des Forces armées canadiennes ont récemment entamé une opération de paix des Nations Unies, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), qui se tiendra jusqu’en juillet 2019», souligne également la déclaration.

Les commentaires sont fermés.