La Corée du Nord s’adresse directement à Trump qu’elle croit pouvoir manipuler

0
Le leader nord-coréen Kim Jong Un (g) pose la main sur le bras du président américain Donald Trump (d) avant le début du sommet historique à l’hôtel Capella, le 12 juin 2018 à Singapour. (Archives/AFP/SAUL LOEB)

Un média d’Etat nord-coréen a demandé samedi à Donald Trump de prendre « des décisions audacieuses » pour faire avancer la dénucléarisation, critiquant les opposants politiques du président américain, responsables du « blocage » de la situation.

Le quotidien national Rodong Sinmun a félicité Donald Trump dans ses colonnes pour ses tentatives d’amélioration des relations entre la Corée du Nord et les États-Unis, regrettant que le président américain soit face à de « trop nombreux opposants ».

Selon l’auteur de l’article, les Démocrates et certains Républicains entravent les efforts de Trump, les médias tentent de discréditer sa politique tandis que son administration et ses conseillers « agissent en contradiction avec les souhaits du président », « déformant les faits et lui cachant la vérité pour l’induire en erreur dans ses décisions ».

Le président américain et le leader nord-coréen Kim Jong Un s’étaient rencontrés en juin à l’occasion d’un sommet extraordinaire entre les deux pays.

Les deux leaders avaient conclu un accord de dénucléarisation aux termes imprécis mais la situation a peu évolué depuis, la Corée du Nord ayant dénoncé les méthodes de « gangster » et les demandes « unilatérales » de Washington, qui exige le démantèlement « complet, vérifiable et irréversible » de l’arsenal atomique de Pyongyang.

La Corée du Nord accuse les États-Unis de ne pas remplir sa part en soumettant à conditions la déclaration officielle de la fin de la Guerre de Corée (1950-1953), l’une des demandes de Pyongyang, qui s’est de son côté engagé à mettre fin aux tests de missiles, à la destruction d’un site de tests nucléaires et à la remise aux États-Unis des restes des corps de soldats américains morts pendant la guerre.

Le journal officiel réclame également que le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo écarte les spéculations de l’opposition quant aux intentions de la Corée du Nord.

Ce dernier, qui prépare sa quatrième visite en Corée du Nord, a annoncé jeudi que son équipe « continuait à progresser » et exprimé son espoir de voir la situation avancer « d’un grand pas d’ici peu ».

Les commentaires sont fermés.