Le major-général canadien Dany Fortin à la tête de la nouvelle mission de l’OTAN en Irak

0
Le major-général Dany Fortin des Forces armées canadiennes est le commandant désigné de la nouvelle mission en Irak de l’OTAN. (MDN)

Le major-général Dany Fortin des Forces armées canadiennes est le commandant désigné de la nouvelle mission en Irak de l’OTAN. Le major-général Fortin est actuellement commandant du quartier-général de la 1re Division du Canada à Kingston, en Ontario, et assumera le commandement de la mission d’instruction et de renforcement des capacités de l’OTAN, dont le début est prévu à l’automne prochain.

Cette mission a été annoncée au Sommet de Bruxelles en juillet 2018 et est lancée en réponse à une demande du gouvernement irakien. La contribution du Canada l’aidera à renforcer ses capacités en matière de sécurité et à améliorer sa gouvernance démocratique. Environ 580 membres du personnel de l’OTAN participeront à la mission. Jusqu’à 250 membres des FAC se joindront au personnel de pays partenaires pour aider l’Irak à bâtir une structure de sécurité nationale plus efficace et à améliorer la formation des forces de sécurité irakiennes.

Dans le cadre de l’opération IMPACT, les FAC fournissent déjà de l’instruction et de l’assistance aux forces de sécurité irakiennes, en plus d’aider les forces régionales à renforcer leurs capacités. La mission de l’OTAN se greffera à l’appui permanent du Canada à l’Irak en vue de fonder les assises d’une paix et d’une stabilité durables. Le leadership assumé par le Canada dans cette mission s’ajoutera aux efforts actuels de la coalition mondiale pour vaincre Daech, adaptant notre soutien à l’Irak pour répondre aux besoins actuels et consolider les gains réalisés.

Issu de l’artillerie, il dirigeait jusqu’à présent la 1ère Division interarmées du Canada, basée à Kingston (Ontario, centre) et qui a le mandat de se déployer en premier à l’étranger lors de missions militaires, humanitaires ou encore pour évacuer des civils pris entre deux feux.

Formé aux Etats-Unis, avec lesquels la défense canadienne est très intégrée, ce père de famille de 50 ans a été commandant-adjoint des opérations du 1er Corps de l’armée américaine entre 2015 et 2017, avec plusieurs missions en Asie-Pacifique. Il avait été précédemment déployé en Bosnie, avec les Casques bleus de l’ONU, ainsi qu’en Afghanistan où il fut notamment chef d’état-major des troupes canadiennes dans ce pays.

Citations

«La nomination du major-général Fortin démontre le leadership du Canada et son engagement envers l’Alliance. En assumant le commandement de la nouvelle mission d’entraînement et de renforcement des capacités de l’OTAN, le Canada fournira ainsi une aide multilatérale importante aux forces de sécurité irakiennes.».- Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense.

«Le major-général Fortin est un officier général accompli qui, j’en suis sûr, servira avec distinction à titre de commandant de la mission de l’OTAN en Irak. Je lui suis reconnaissant d’avoir accepté ce rôle exigeant, et je suis fier des membres des Forces armées canadiennes qui se joindront à lui au cours de cette importante mission, en soutien à la stabilité à long terme de l’Irak.».- Le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense.

«C’est un honneur et un privilège d’être nommé commandant de cette mission de l’OTAN. Je suis persuadé que notre contribution saura répondre aux attentes des Canadiens, de nos alliés et partenaires et surtout de la population irakienne, alors que nous tentons d’aider leurs institutions responsables de la sécurité à assurer la paix et la stabilité à long terme en Irak..-» Le major-général Dany Fortin

Faits en bref

Les FAC fourniront jusqu’à 250 membres ainsi qu’un détachement d’aviation constitué de jusqu’à trois hélicoptères dans le cadre de la mission de l’OTAN en Irak pour une période de douze mois. Ce détachement pourra transporter du personnel et de l’équipement à l’appui de la mission.

Le personnel de l’OTAN conseillera des fonctionnaires irakiens au sein du ministère de la Défense et du Bureau du conseiller à la sécurité nationale et formera des instructeurs, selon le concept de la «formation des formateurs», dans les écoles et académies militaires de l’Irak dans des domaines tels que:

  • la lutte contre les dispositifs explosifs de circonstance;
  • la planification civilo-militaire;
  • l’entretien des véhicules blindés;
  • la médecine militaire.

Les FAC fournissent déjà de l’instruction et de l’assistance aux forces de sécurité irakiennes, en plus d’aider les forces régionales à renforcer leurs capacités dans le cadre de l’opération IMPACT, qui consiste en la contribution des FAC à la coalition mondiale pour vaincre Daech en Irak.

En collaboration avec d’autres pays de l’OTAN, les FAC ont aussi envoyé environ 20 sapeurs de l’Armée canadienne à Besmaya, en Irak, pendant l’automne 2017 pour donner de l’instruction sur les dangers des explosifs aux forces de sécurité irakiennes, dans le cadre de l’initiative d’instruction et de renforcement des capacités de l’OTAN. Lancée en janvier 2017, ccette initiative constitue le programme d’instruction dirigé par l’OTAN en Irak, dans le cadre duquel des conseillers de l’OTAN sont à l’œuvre dans le pays pour superviser les activités d’instruction et travailler avec les autorités irakiennes pour réformer les institutions responsables de la sécurité.

Les commentaires sont fermés.