Le public est invité à la Citadelle de Québec pour le 100e anniversaire de la bataille d’Amiens

0
Des troupes canadiennes nettoyant des tranchées pendant la bataille d’Amiens, le 9 août 1918. (MDN/Bibliothèeque et Archives Canada)

Anciens Combattants Canada et les Forces armées canadiennes ont invité aujourd’hui le public par voie de communiqué à une cérémonie organisée par le gouvernement du Canada à la Citadelle de Québec à Québec demain mercredi pour commémorer les cent jours du Canada et le 100e anniversaire de la bataille d’Amiens.

Le 8 août marque le début des cent jours du Canada et des trois derniers mois de la Première Guerre mondiale. Au cours de cette période, une série de victoires remportées par le Corps canadien sur le front occidental a affermi la réputation du Corps comme troupe de choc d’élite.

La bataille d’Amiens eut lieu du 8 au 11 août 1918, pendant la 3e bataille de Picardie sur le front occidental, en France. Après les victoires allemandes du printemps, elle fut la suite de la seconde bataille de la Marne qui marqua, en juillet, le renversement décisif de la guerre sur le front ouest. Les troupes alliées pour la première fois depuis 1914 commencèrent à prendre un ascendant décisif sur les troupes allemandes.

Les résultats de la bataille d’Amiens du 8 août étaient les plus importants depuis le début de la guerre pour les Alliés: les pertes allemandes s’élevaient à 40 000 hommes mis hors de combat et 33 000 prisonniers; les pertes françaises et britanniques totalisaient 46 000 soldats.

Ce fut la première des batailles victorieuses qui se succédèrent rapidement dans ce qui fut plus tard nommé «l’offensive des Cent-Jours», jusqu’à la signature de l’armistice le 11 novembre 1918.

C’est à la Citadelle, maison-mère des illustres soldats du 22e Régiment, qu’un hommage sera rendu au lieutenant Jean Brillant, qui a reçu la Croix de Victoria pour sa bravoure à Amiens les 8 et 9 août 1918. Il a été parmi l’un des premiers au Canada à obtenir cette distinction au cours des cent jours du Canada.

La cérémonie consistera en la présentation d’une offrande traditionnelle par la Nation Huronne‑Wendat, la lecture d’un extrait du journal du récipiendaire de la Croix de Victoria Jean Brillant et une minute de silence suivie de six tirs d’artillerie en hommage aux 66 000 Canadiens et Terre-Neuviens qui ont perdu la vie au cours de la Première Guerre mondiale.

Six tirs d’artillerie seront exécutés à 15 secondes d’intervalle aux environs de 19 h 30.

Les commentaires sont fermés.