Opportunités de paix «sans précédent» pour l’Afghanistan, affirme le général Nicholson

0
Le lieutenant-général John W. « Mick » Nicholson Jr, commandant des Forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan. (OTAN)

L’Afghanistan bénéficie d’opportunités de paix « sans précédent », a déclaré mercredi le général américain John Nicholson, qui dirige les forces de l’Otan dans ce pays ravagé par 17 ans de guerre.

Après la trêve dans les combats observée mi-juin, le nouveau cessez-le-feu proposé dimanche par le président afghan Ashraf Ghani aux talibans montre que, malgré les violences, « nous avons aujourd’hui une opportunité sans précédent, ou une fenêtre d’opportunité, pour parvenir à la paix », a ajouté le général Nicholson, au cours d’une conférence de presse.

« Il y aura des hauts et des bas, il y aura des bonds en avant, il y aura des frustrations, il y aura de temps en temps deux pas en avant, un pas en arrière. Mais le processus a commencé », a ajouté le général américain qui arrive à la fin de son mandat à Kaboul.

« Et tout ceci ne serait pas arrivé sans la stratégie » afghane du président Donald Trump, annoncée il y a tout juste un an, a-t-il poursuivi. « Je pense que cette stratégie porte ses fruits ».

L’Afghanistan attendait toujours mercredi la réponse des talibans à une offre de cessez-le-feu de trois mois faite dimanche soir par le président Ghani, après une semaine sanglante au cours de laquelle, notamment, les talibans ont donné l’assaut plusieurs jours durant à Ghazni, une ville stratégique située à deux heures de route de la capitale.

Le cessez-le-feu offert ne concerne pas le groupe Etat islamique (EI), très actif sur Kaboul, et n’entrera en vigueur que si les talibans le respectent « et tant qu’ils le respecteront », a souligné le général Nicholson.

L’offre du président Ghani a été saluée par les Etats-Unis, l’Otan et le Pakistan voisin, qui ont appelé toutes les parties à déposer les armes. Un cessez-le-feu de trois jours avait déjà été déclaré, et respecté par les deux parties, en juin pour la fin du ramadan. C’était le premier depuis 2001.

Les commentaires sont fermés.