Ukraine: l’OSCE a repéré des équipements de conception russe en territoire séparatiste

0
L’OSCE a déclaré le 14 août 2018 avoir repéré des équipements de conception russe en territoire séparatiste ukrainien. (You Tube)

La mission d’observation de l’OSCE dans l’est de l’Ukraine a indiqué mardi pour la première fois avoir repéré des équipements militaires modernes de conception russe dans les territoires sous le contrôle des séparatistes, où Moscou a toujours démenti tout soutien aux rebelles.

Il s’agit d’une rare confirmation de source indépendante que des armements modernes de conception russe sont utilisés dans le conflit entre les séparatistes et l’armée ukrainienne, qui a fait plus de 10.000 morts depuis son déclenchement en 2014.

La mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a indiqué à l’AFP avoir « repéré quatre systèmes de guerre électronique distincts (…) dans les territoires non contrôlés par le gouvernement » ukrainien.

Dans un rapport publié samedi, l’OSCE a indiqué avoir repéré grâce à un drone les systèmes russes Leer-3, Krasoukha-2, Bylina et Repellent-1 près du village de Chornoukhyné, 64 kilomètres au sud-ouest du bastion rebelle de Lougansk.

In non-government-controlled areas, on 28 July, an SMM mini-UAV spotted four distinct electronic warfare systems (a Leer-3 RB-341V, a 1L269 Krasukha-2 and RB-109A Bylina, and an anti-UAV system, Repellent-1) near Chornukhyne (64km south-west of Luhansk), all seen for the first time by the SMM. On 2 August, during a flight over the same area, the UAV did not spot the same systems. On 9 August, an SMM mini-UAV spotted an armoured recovery vehicle (BREM-1) and an APC (BTR-80) near Luhansk city and three ACVs (type undetermined) near Lobacheve.

OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine (SMM), based on information received as of 19:30, 10 August 2018

L’organisation n’indique toutefois pas explicitement le pays dont ces armements pourraient provenir.

Ces systèmes militaires modernes, utilisés pour brouiller les communications mobiles ou les missiles guidés par radar, sont fabriqués en Russie depuis seulement quelques années.

Selon les médias russes, l’un d’entre eux, le Repellent-1 est notamment utilisé pour brouiller et éliminer les drones.

Si l’OSCE a toujours refusé de spéculer sur la source exacte des interférences, l’organisation a confirmé des dizaines de cas de brouillage de ses propres drones, qu’elle utilise pour surveiller le conflit, y compris dans les territoires séparatistes.

Des accords de paix signés en 2015 à Minsk et l’instauration de multiples trêves ont permis de réduire considérablement les affrontements, mais des flambées de violences éclatent encore régulièrement dans l’est de l’Ukraine.

Le volet politique de ces accords est, quant à lui, resté lettre morte, les deux camps se rejetant la responsabilité de cet échec.

L’OSCE dispose d’une équipe de 600 membres pour sa mission d’observation en Ukraine et établit des rapports quotidiens.

Les commentaires sont fermés.