Un travail d’équipe pour gagner la compétition militaire de la CIOR (PHOTOS/VIDÉO)

0

En parallèle au congrès d’été de la Confédération interalliée des officiers et officiers médicaux de réserve, à Québec, près de 200 athlètes devaient participer à la compétition militaire de la CIOR, la COMPMIL.

Fondée en 1957, la COMPMIL est considérée comme l’un des défis sportifs les plus importants au monde. Chaque année, des réservistes de pays de l’OTAN et de pays associés, tels que la Suisse et l’Afrique du Sud, se rassemblent pour participer à un pentathlon militaire hautement spécialisé et pour identifier les réservistes les plus en forme du monde.

Le concours met l’accent sur les compétences militaires qui remettent vraiment en cause le leadership et la robustesse physique de ses participants. Les disciplines sont le tir à la carabine et au pistolet (précision et tir rapide), un parcours d’obstacles de 500 m de long, un concours d’obstacles d’eau de 50 m de long à maîtriser en uniforme ou en combinaison, une marche militaire d’orientation avec lecture de cartes et estimation de distance ainsi qu’un lancer de grenades.

En plus des défis physiques, tous les concurrents participent à des compétitions tactiques de premiers secours et de droit des conflits armés (DCA). Un test complet de préparation physique et mentale!

Malgré la concurrence entre les nations, l’équité sportive occupe la première place.


Voir la vidéo sur YouTube ­­>>

C’est sur la piste à obstacles de Valcartier que les concurrents ont vécu quelques uns des moments les plus intenses. Grimpant, rampant, sautant et courant devant leurs confrères, les Allemands n’auront pas manqué une nouvelle fois de faire bonne impression à la course à obstacles puisque les équipes Allemagne 6 et Allemagne 5 ont respectivement remporté la première et la deuxième place. Le Canada aura sauvé l’honneur en remportant la troisième place grâce à l’équipe Canada 5.

En interview avec 45eNord.ca, quelques instants après la fin de sa course, l’enseigne de première classe Marie-Hélène Dion, explique que « le plus dur ce fut c’est de garder un bon pace tout le long et de s’entraider entre nous en même temps ».

Plus tard, c’est à la piscine du centre sportif que ces mêmes équipes se sont affrontées dans un défi aquatique vraiment épuisant.

Le lendemain sur le camp Charly, des équipes de trois militaires de toutes les nations de la CIOR et CIOMR étaient fin prêtes pour un exercice qui peut sauver des vies pendant les combats.

Les soins tactiques au combat (STC), mieux connus sous l’acronyme anglais TCCC (Tactical Combat Casualty Care), est une tâche conçue par la Confédération interalliée des officiers médicaux de réserve (CIOMR). Dans un scénario de combat, les réservistes doivent prendre soin des blessés et assurer leur propre sécurité en même temps.

Le scénario ? Alors qu’ils arrivent en véhicule, des coups de feu sont tirés et des militaires alliés sont blessés.

Les concurrents sont totalement équipés et stressés: comment peuvent-ils approcher une victime inconnue et délivrer les premiers secours sans mettre leur vie en danger?

Le colonel belge Dominique Di Duca, explique que le « sacro-saint principe c’est le M.A.R.C.H. (en anglais) ». Il n’y a pas de 55% ou 80% ici, c’est échec ou réussite. Ils doivent appliquer le M.A.R.C.H., le M pour massive bleeding puisque l’hémorragie mortelle ; le A pour les voies respiratoires dégagées ; le R est-ce qu’il respire ; le C est-ce que le sang circule et le H pour l’hypothermie ».

Il a cependant constaté que beaucoup ont « l’effet tunnel » et oublient d’évaluer la situation avant de se jeter dans l’action.

Quoi qu’il en soit, que ce soit la piste à obstacles, le défi aquatique ou les soins de combat, les participants auront fort appris au cours de ces quelques jours intenses et repartiront dans leurs pays respectifs avec la satisfaction d’être parmi le top des officiers de réserve du monde.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.