À l’ONU, la Russie réclame d’aider à la reconstruction de la Syrie

0
Des soldats du régime syrien marchent devant des bâtiments détruits dans la ville de Jobar, récemment prise par les forces du régime aux rebelles, dans la Ghouta orientale, le 1er avril 2018. (AFP/STR)

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a demandé vendredi à l’ONU d’aider à la reconstruction de la Syrie, alors que les Occidentaux refusent toute contribution tant qu’une solution politique ne sera pas engagée.

« Il faut reconstruire le pays pour permettre aux millions de réfugiés de revenir » en Syrie, a déclaré le ministre russe à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies. « Il faut aider les Syriens », a-t-il insisté.

« Le dialogue national syrien, initié par la Russie, l’Iran et la Turquie en janvier, a créé les conditions d’une solution politique » sur la base des résolutions de l’ONU, a aussi estimé le ministre russe.

Cela « inclut la reconstruction des infrastructures détruites pour faciliter le retour de millions de réfugiés dans leurs maisons ». La concrétisation de « cet objectif établi dans l’intérêt de tous les Syriens doit devenir la priorité des efforts internationaux et des activités des agences de l’ONU », a-t-il plaidé.

Alors que le régime de Bachar al-Assad a repris, avec une aide militaire russe et iranienne, le contrôle de la majeure partie du territoire syrien, Moscou se fait de plus en plus pressant pour engager une reconstruction internationale du pays, ravagé par plus de sept ans de guerre.

Les Occidentaux, Etats-Unis, France et Allemagne notamment, refusent toutefois toute aide notamment de l’Union européenne pour cette reconstruction sans visibilité sur une solution politique.

Jeudi, le « Small group » sur la Syrie, réunissant l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Égypte, les États-Unis, la France, la Jordanie et le Royaume-uni, a réclamé dans un communiqué à l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura la mise sur pied au plus vite du comité chargé de rédiger une nouvelle Constitution syrienne. Ce comité doit inclure des représentants du régime et de l’opposition. Staffan de Mistura doit présenter ses progrès à ce sujet « au plus tard » le 31 octobre, ont aussi demandé les membres de ce groupe à l’issue d’une réunion ministérielle en marge de l’Assemblée générale.

Lors d’une conférence de presse vendredi, Sergueï Lavrov s’est insurgé contre un « calendrier artificiel » et les « pressions » mises sur l’émissaire de l’ONU. C’est une « grave erreur » que de vouloir précipiter les choses, a-t-il ajouté, réclamant de « la qualité » pour le futur comité.

La demande russe à l’ONU d’aider à la reconstruction survient le jour de l’annonce d’un prochain sommet sur le conflit en Syrie qui devrait réunir en octobre les dirigeants français, allemand, turc et russe. Cet été, le président russe Vladimir Poutine avait déjà réclamé à l’UE de participer financièrement à la reconstruction de la Syrie.

Vendredi, l’Allemagne a annoncé l’octroi de 135 millions de dollars supplémentaires pour le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR), qui fait face à des difficultés de trésorerie, pour venir en aide aux Syriens qui ont trouvé refuge au Liban et en Jordanie.

Les commentaires sont fermés.