L’Aviation royale canadienne souligne le 78e anniversaire de la bataille d’Angleterre

0
La bataille d’Angleterre (de l’été et à l’automne de 1940) opposa les armées de l’Air du Royaume-Uni et de l’Allemagne, soutenue par l’Italie, dans une campagne aérienne marquée par les bombardements de Coventry et de Londres. (You Tube)

L’Aviation royale canadienne a souligné le 78e anniversaire de la bataille d’Angleterre aujourd’hui en tenant une cérémonie à l’Aéroport exécutif Gatineau-Ottawa, à Gatineau, au Québec.

Du personnel, des anciens combattants et des cadets de l’Aviation royale canadienne, accompagnés de la Musique centrale des Forces canadiennes, ont défilé pour commémorer les sacrifices des Canadiens et des pays alliés pendant cette bataille charnière de la Seconde Guerre mondiale, qui s’est déroulée au-dessus du sud-est de la Grande-Bretagne et de la Manche.

La cérémonie comptait un défilé aérien d’appareils d’époque et actuels de l’Aviation royale canadienne pour honorer ceux qui ont servi et fait le sacrifice suprême pendant l’été et l’automne 1940.

Citation

« Nous nous rassemblons ici pour honorer la mémoire de ceux dont l’héroïsme a défini l’un des moments les plus déterminants de l’histoire moderne. La bataille d’Angleterre représente un moment charnière de notre histoire parce que la puissance aérienne a joué un rôle important dans la victoire des Alliés. Nos aviateurs et aviatrices puisent leur force dans ce passé et accomplissent leurs missions aujourd’hui avec fierté et professionnalisme. La commémoration de la bataille d’Angleterre est une excellente façon pour nous de renouer avec notre héritage empreint de fierté. N’oublions jamais ces braves Canadiens qui ont risqué et donné leur vie il y a soixante-dix-huit ans. »

— Le lieutenant-général Al D. Meinzinger, commandant de l’Aviation royale canadienne

Faits en bref

· Plus d’une centaine de Canadiens ont piloté des avions pendant la bataille d’Angleterre, de juillet à octobre 1940. Vingt-trois d’entre eux y ont perdu la vie. Des centaines de membres du personnel au sol ont aussi vaillamment servi pendant la bataille.

· La bataille d’Angleterre représentait la première fois qu’un escadron de l’ARC (1er Escadron de chasse, renommé 401e Escadron par la suite) participait aux combats de la Seconde Guerre mondiale. Des Canadiens avaient piloté précédemment des appareils dans des escadrons de la Royal Air Force (RAF) pendant la Première Guerre mondiale et plus tôt durant la Seconde Guerre mondiale. Des Canadiens ont également servi comme pilotes dans le 242e Escadron (canadien) de la RAF et dans d’autres escadrons de la RAF pendant la bataille d’Angleterre.

· Les combats les plus intenses ont eu lieu le 15 septembre, et se sont soldés par une victoire des Alliés. Deux jours plus tard, Hitler a reporté l’invasion prévue. Depuis, on célèbre la journée de la bataille d’Angleterre le 15 septembre ou autour de cette date.

· Le succès des Alliés pendant la bataille d’Angleterre est en partie attribuable à une technologie importante, le radar, de même qu’à des installations de commandement et de contrôle permettant de déployer la puissance aérienne voulue au bon endroit et au bon moment pour contrer la menace. Bien qu’ils aient beaucoup évolué depuis, ces principes et cette technologie servent encore dans l’Aviation royale canadienne d’aujourd’hui.

· Les historiens disent de la bataille d’Angleterre, à laquelle ont participé près de 3 000 membres d’équipage alliés, qu’elle constitue le moment décisif de la Seconde Guerre mondiale. Sir Winston Churchill, en faisant l’éloge des efforts courageux des équipages, a dit : « Jamais, dans l’histoire de la guerre, tant de gens ont-ils dû autant à aussi peu de personnes. »


La bataille d’Angleterre. De cet affrontement mortel dépendait l’issue de la 2ème Guerre Mondiale. « Jamais, dans toute l’histoire des conflits humains, tant d’hommes n’auront contracté une dette aussi grande envers si peu d’entre eux », avait déclaré Winston Churchill. (Vidéo/La Seconde Guerre mondiale)

Les commentaires sont fermés.