Feu vert des États-Unis à l’achat par le Canada des FA-18 australiens usagés

0

Les États-Unis ont donné le feu vert à l’achat par le Canada des F-18 australiens usagés. L’approbation des Américains pour l’achat de 25 chasseurs était nécessaire parce que les avions ont été construits aux États-Unis avec la technologie américaine.

Les négociations avec l’Australie sur la vente des avions de combat usagés, dont le nombre a été porté de 18 à 25, se poursuivent et l’approbation américaine ouvre la voie à la conclusion de l’accord entre le Canada et l’Australie d’ici à la fin de l’année.

«Si toutes les négociations et approbations devaient se dérouler comme prévu, les avions commenceraient à arriver au Canada en 2019 et le projet reste sur la bonne voie pour atteindre cette étape», déclaré aux médias Dan Le Bouthillier, porte-parole du ministère de la Défense nationale, précisant que «Le plan de livraison, y compris le mode de livraison, sera finalisé une fois les négociations terminées et les appareils achetés sélectionnés.»

Les CF-18 canadiens voleront, eux, jusqu’en 2032 alors que les nouveaux avions de combat devraient être progressivement mis en service.

En décembre 2017, le gouvernement fédéral avait officiellement annoncé son intention d’acheter rapidement 18 F-18 australiens usagés en attendant l’acquisition de 88 avions de chasse afin de remplacer la flotte actuelle de CF-18.

Le gouvernement de Justin Trudeau avait initialement prévu acheter 18 chasseurs directement de Boeing, mais et s’est tourné donc vers l’Australie et sa flotte de F-18 usagés pour sa flotte intérimaire, plutôt que vers Boeing et ses Super-Hornet aprèes que Boeing a attaqué Bombardier, le fleuron de l’industrie aéronautique canadienne, dans l’affaire de la C-Série.

Boeing s’était plaint auprès du département du Commerce américain que les subventions canadiennes accordées à Bombardier, basé au Québec, lui permettaient de vendre ses avions civils de série C aux États-Unis à des prix réduits. Par conséquent, l’administration Trump a imposé un droit de douane de près de 300% sur les appareils Bombardier vendus aux États-Unis.

En représailles, le Canada a annulé la transaction pour acheter les Super Hornet.

Le gouvernement libéral avait annoncé en décembre 2017 qu’il achèterait 18 avions F-18 australiens usagés pour compléter sa flotte de CF-18 vieillissant jusqu’à ce que de nouveaux appareils puissent être achetés dans les années à venir.

Puis il a ajouté sept autres avions F-18 australiens usagés à la transaction. Ces avions supplémentaires seront démontés pour les pièces ou utilisés pour les tests.

Le coût exact de l’achat des 25 appareils, ainsi que d’armes et d’autres équipements, n’est pas encore connu, mais gouvernement libéral a mis de côté jusqu’à 500 millions de dollars pour le projet.

Les avions australiens opéreront aux côtés des autres CF-18 de l’Aviation royale canadienne à Bagotville, au Québec, et à Cold Lake, en Alberta. «L’appareil sera utilisé à la 3e Escadre Bagotville et à la 4e Escadre Cold Lake», a indiqué le porte-parole de la Défense. «Le ministère de la Défense nationale examine actuellement les besoins en infrastructure pour accueillir l’avion supplémentaire. Toutes les modifications devraient être minimes, car les jets supplémentaires ont un âge et une conception similaires à ceux du CF-18.»

Les commentaires sont fermés.