La Corée du Sud lance son premier sous-marin porteur de missiles

0
Le Dosan Ahn Chang-ho de 3000 tonnes, d’un coût de 700 millions de dollars, est le premier de trois sous-marins à propulsion diesel-électrique qui doivent prendre du service dans les cinq prochaines années. (AFP)

La Corée du Sud a inauguré vendredi son premier sous-marin d’attaque capable de tirer des missiles de croisière comme des engins balistiques, en dépit du dégel en cours avec la Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire.

Le Dosan Ahn Chang-ho de 3000 tonnes, d’un coût de 700 millions de dollars, est le premier de trois sous-marins à propulsion diesel-électrique qui doivent prendre du service dans les cinq prochaines années.

C’est un «bond en avant» pour l’industrie sud-coréenne de défense, a déclaré le président Moon Jae-in lors de la cérémonie de lancement dans les chantiers navals Daewoo où il a été conçu et construit.

M. Moon se rendra à Pyongyang la semaine prochaine pour son troisième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, alors que les efforts américains pour convaincre le Nord de renoncer à son arsenal atomique sont dans l’impasse.

«Nous avons entamé un grand voyage vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne», a ajouté M. Moon. «Mais la paix n’arrive pas gratuitement. La paix au moyen de la puissance, c’est la stratégie de sécurité inébranlable de ce gouvernement».

Le nouveau sous-marin est équipé de six tubes de lancement vertical.

La Corée du Sud dispose déjà d’une flotte de 18 sous-marins plus petits, tous construits en coopération avec l’Allemagne.

Selon le ministère de la Défense, le Nord possède 70 sous-marins et submersibles vieillissants. L’agence sud-coréenne Yonhap a rapporté qu’il avait également mis au point un sous-marin de 2500 tonnes doté d’un système de lancement vertical.

Les commentaires sont fermés.