Des vétérans pour venir en aide à une sinistrée durement touchée par la tornade…

0

Ce matin, le 27 septembre 2018, j’ai pris un congé et j’ai décidé de me rendre au 895 chemin Perry à Aylmer afin de donner un coup de main à Madame Lynda Giraldeau dont sa maison et trois bâtisses de sa ferme ont été sévèrement endommagées et détruites par la tornade qui a frappé de plein fouet l’Outaouais vendredi dernier.

Une fois sur les lieux, j’ai rapidement compris l’ampleur du désastre.

La maison n’a plus de toit, le garage attaché à la maison a été entièrement soufflé, une bâtisse de sa ferme est entièrement au sol et l’autre n’a plus de recouvrement métallique sur le toit. Il a des débris partout dans les champs et même un côté entier du toit de la maison.

Une véritable scène d’un champ de bataille !

Le pire dans toute cette histoire est que Madame Giraldeau n’a pas d’assurance ce qui implique qu’elle doit compter sur elle-même et sur la générosité de nos concitoyens et concitoyennes pour sauver ses biens et pour reconstruire.

Je peux vous dire que j’ai été grandement impressionné par la force de caractère et la résilience de cette femme. Personnellement, je ne sais pas ce que je ferais devant une telle destruction ! En quelques secondes, Madame Giraldeau, comme plusieurs autres sinistrés, a pratiquement tout perdu ce qu’elle possédait. Je ne veux pas un spécialiste en construction, mais je deux fortement que sa maison puisse être sauvée. Elle devra sans doute la détruire et reconstruire.

Pour l’aider dans cette tâche de reconstruction, la fille de Madame Giraldeau a mis en place une campagne de financement Gofundme. Vous pouvez donc donner généreusement à l’adresse qui suite: https://www.gofundme.com/k35p9-house-for-mom .

Toutefois, au-delà de l’argent, je vous écris aujourd’hui pour vous interpeller directement, vous vétérans des Forces armées canadiennes. En fait, j’interpelle principalement la communauté des vétérans de l’Outaouais afin de venir donner un coup de main à Madame Giraldeau. À court terme, elle a besoin de bras, de camionnette, de remorque et de scie mécanique pour ramasser, détruire et éventuellement reconstruire. Alors si vous êtes en mesure de venir donner quelques heures (une heure, deux heures ou une demi-journée) cela serait extrêmement apprécié !

Personnellement, j’y retournerai samedi matin vers 10h00 et je ramasserai du café et des muffins pour les participants. N’hésitez pas me contacter pour obtenir plus amples informations: [email protected] ou encore consulter la page Facebook: https://www.facebook.com/groups/355932891843175/

Merci pour votre entraide et votre grand sens du devoir !

Libéré volontairement en 2014 avec le rang de major, Dave Blackburn est docteur en sociologie de la santé et est professeur régulier à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) où le champ de la santé mentale et les Forces armées canadiennes figure dans ses domaines de recherche.

Les commentaires sont fermés.