Infanterie 0010 #518 Le «Negatron Dpressor 3000»

0

Le temps est long dans une tranchée. Très long. En plus d’être inconfortable.

Avec les collègues on s’est entendue une fois que le pire châtiment en Enfer serait de faire un shift interminable dans la tranchée de la C6 avec, comme numéro deux, un gars extrêmement négatif.

Un bitcheux de qui absolument rien de bon ne sort de sa bouche. Genre tu lui donnes le surnom de Negatron Dpressor 3000 ! Le tout sous une pluies de grosses gouttes d’eau glaciales.

Parce que si y a de quoi d’important une fois dans le clos, c’est de garder le moral. Il suffit d’un seul gars qui ne l’a pas et qui se montre négatif et ce sera comme un cancer qui va tranquillement affecter tout le monde.

Et la tranchée est là où c’est le plus difficile de rester positif. On ne peut pas se coucher confortablement pour se reposer, surtout si il pleut. Le gros de la journée on se contente de regarder en avant et il ne se passe rien. Les facteurs sont nombreux. À point telle que c’est presqu’un soulagement lorsque l’ennemi attaque et qu’il faut se replier.

Jonathan Girard s'est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2005 et a rejoint le Royal 22e Régiment en juin 2006. Passionné de BD depuis toujours, il dessinait beaucoup lors des exercices avant finalement de se lancer et de rendre son travail public.

Les commentaires sont fermés.