Israël dit conserver sa liberté de manoeuvre en Syrie après la mort de soldats russes

0
L’Iliouchine Il-20 est un avion de reconnaissance Renseignement d’origine électromagnétique,ROIM, quadrimoteur. (Wikipédia)

Un responsable israélien a indiqué vendredi que les règles opérationnelles convenues avec la Russie pour agir en Syrie restaient inchangées malgré la mort de 15 soldats russes lundi soir, laissant entendre que l’Etat hébreu conservait sa liberté d’action chez son voisin syrien.

« Il n’y a pas de changement au mécanisme de +déconfliction+ (entre Israël et la Russie) à la suite de cet événement malheureux. Le mécanisme de +déconfliction+, les procédures opérationnelles entre nous et l’armée russe restent en place et sont inchangées », a dit à la presse ce responsable militaire sous couvert de l’anonymat.

Le mécanisme de « déconfliction » a été mis en place entre Israël et la Russie en 2015, date de début de l’intervention des forces russes aux côtés du régime de Bachar al-Assad, afin d’éviter les accrochages entre les armées russe et israélienne en Syrie.

Cette coordination a connu son plus grave accroc lundi soir quand la défense anti-aérienne syrienne a ouvert le feu après un raid israélien contre une installation de l’armée syrienne et a abattu par erreur un avion de reconnaissance russe. Les quinze membres d’équipage ont été tués.

Le ministère russe de la Défense a d’abord dénoncé des agissements « irresponsables » de la part d’Israël, accusant les pilotes israéliens de s’être servis de l’avion russe comme couverture et affirmant se réserver « le droit de riposter ».

Le président russe Vladimir Poutine a ensuite adopté un ton plus conciliant, parlant d’un « enchaînement de circonstances accidentelles tragiques ».

Israël a dépêché une délégation militaire en Russie jeudi pour à nouveau exprimer sa « sympathie » après la mort des soldats, mais aussi pour donner, sur la base de documents et du renseignement, sa version des événements, a dit le responsable israélien.

Les commentaires sont fermés.