L’ex-ministre néerlandaise de la Défense à la tête de la mission de l’ONU en Irak

0
La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (UNAMI) a été créée par la résolution 1500 du Conseil de sécurité des Nations Unies le 14 août 2003 et soutient les efforts de développement national sur les plans politique, électoral et humanitaire dans l’ensemble du pays.(UNAMI)

Une ex-ministre de la Défense des Pays-Bas va diriger la mission d’assistance de l’ONU en Irak (Unami), au rôle essentiel sur les plans politique et économique dans ce pays qui peine à se relever de 30 ans de conflits.

Jeanine Hennis-Plasschaert devient la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en remplacement de Jan Kubis, un ex-ministre tchèque des Affaires étrangères, qui exerçait cette fonction depuis février 2015.

Photo prise le 15 août 2017 de Jeanine Hennis-Plasschaert, alors ministre de la Défense des Pays-Bas, lors d’une réunion avec le ministre américain de la Défense Jim Mattis à Washington. (AFP/NICHOLAS KAMM)
Mme Hennis-Plasschaert, âgée de 45 ans, a été ministre de la Défense de 2012 à 2017 après avoir été députée dans son pays et au Parlement européen (2004 à 2010).

M. Kubis a joué un rôle crucial pour tenter de résorber les conflits internes, notamment la crise entre le pouvoir central et la région autonome kurde.

L’Unami a été établie en août 2003, quelques mois après la chute du président Saddam Hussein, par la résolution 1500 du Conseil de sécurité de l’ONU à la demande du gouvernement irakien. Son rôle a été élargi en 2007.

Elle conseille notamment le gouvernement en matière de dialogue politique, de réconciliation et d’aide au processus électoral.

Les autorités irakiennes ont déclaré en décembre 2017 la « victoire » sur le groupe Etat islamique, et la violence a fortement décru après trois années de combats meurtriers pour reprendre aux jihadistes près d’un tiers de l’Irak, dont ils s’étaient emparés en 2014.

Les commentaires sont fermés.