Montréal: des avions de l’Aviation royale canadienne survoleront le stade McGill

0
Des avions d’entraînement de l’Aviation royale canadienne effectueront un survol pour le match des ​Alouettes de Montréal dimanche le 30 septembre, vers 11 h Ici, un CT-155 Hawk en vol. (Archives/ARC)

Des avions d’entraînement de l’Aviation royale canadienne effectueront un survol pour le match des Alouettes de Montréal ce dimanche 30 septembre, vers 13 h 00.

Deux avions d’entraînement à réaction CT-155 Hawk de l’Aviation royale canadienne, basés à la 2e École de pilotage des Forces canadiennes, à la 15e Escadre Moose Jaw, en Saskatchewan, survoleront le stade des Alouettes à Montréal, le stade Mémorial Percival-Molson situé au pied du Mont-Royal, à deux reprises.

Ce survol sera effectué à l’occasion du match d’appréciation des Forces armées canadiennes des Alouettes de Montréal contre les Saskatchewan Roughriders.

Plus tôt cette semaine, des membres du Régiment de Maisonneuve étaient présents à l’entraînement de l’équipe où ils ont pu rencontrer les joueurs.

Aujourd’hui, le thème de ce premier match d’automne est un clin d’œil à l’histoire de l’équipe qui a été nommée d’après le 425e Escadron, surnommé Alouette, le premier escadron canadien-français de l’Aviation royale canadienne reconnu pour sa ténacité et son dévouement.

D’autres activités mettant en vedette des membres des Forces armées canadiennes, telle que l’interprétation de l’hymne national sont aussi à l’horaire et l’équipe portera ce dimanche son uniforme signature en l’honneur du 425e Escadron.

Pour l’occasion, souligne l’organisation des Alouettes,le secondeur Nicolas Boulay a également invité 52 membres des familles des Forces armées canadiennes à assister au match dans les billets du Club 52 (le numéro de chandail de Nicolas Boulay), lancé en 2015 avec pour mission d’inviter des jeunes Montréalais à assister gratuitement aux matchs à domicile des Alouettes, où ils seront reçus avec tous les honneurs et auront droit à un traitement V.I.P.

Les avions survoleront le stade McGill à une altitude d’au moins 500 pieds au-dessus du point le plus élevé de leur circuit avant de retourner à une altitude plus élevée pour le reste de leur vol.

Les survols des aéronefs des Forces armées canadiennes sont effectués pour appuyer les événements spéciaux et sont soigneusement planifiés et contrôlés de manière à assurer la sécurité du public en tout temps.

Les commentaires sont fermés.