Tirs de missiles israéliens contre des « positions iraniennes » en Syrie (ONG)

0
Image distribuée par un média affilié au gouvernement syrien montrant, selon cette source, l’interception par la défense anti-aérienne syrienne de missiles israéliens au-dessus de Damas, dans la nuit du 10 mai 2018. (CENTRAL WAR MEDIA/AFP/Handout/STR)

Des avions israéliens ont tiré des missiles mardi contre des « positions militaires iraniennes » dans l’ouest de la Syrie, pays en guerre voisin d’Israël, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’Iran aide son allié, le régime syrien de Bachar al-Assad, dans sa guerre contre les rebelles et les jihadistes.

Selon l’OSDH, des « dégâts matériels » ont été causés par les missiles israéliens qui ont visé la région de Banias, dans la province de Tartous, ainsi que le secteur de Wadi al-Ouyoun, dans l’extrême ouest de la province voisine de Hama.

A Damas, l’agence officielle syrienne Sana a affirmé que la défense anti-aérienne syrienne avait « abattu » plusieurs « missiles » tirés par des « avions israéliens », en faisant état d’un « mort et de quatre citoyens blessés ».

Mais Sana, citant une source militaire, a affirmé que les missiles israéliens visaient des « positions militaires syriennes » dans les provinces de Tartous et Hama.

Ces derniers mois, Israël a intensifié ses frappes contre des positions militaires du régime mais aussi contre les forces iraniennes présentes en Syrie, l’Etat hébreu martelant son refus de voir la Syrie devenir une tête de pont pour Téhéran.

L’Iran et le mouvement chiite libanais Hezbollah, deux ennemis d’Israël, sont les principaux alliés du régime syrien au côté de la Russie.

Israël a réitéré la semaine dernière ses menaces d’attaques contre des cibles militaires iraniennes en Syrie.

« Les forces israéliennes continueront à mener avec force et détermination des actions contre les tentatives de l’Iran d’implanter ses forces et des systèmes sophistiqués d’armement en Syrie », a affirmé le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Les commentaires sont fermés.