Extrémisme chez les militaires: du cas par cas annoncent les Forces armées canadiennes

0
Fireforce Ventures

Bien que le chef d’état-major de la Défense en personne dit reconnaître qu’il y a des membres des Forces armées canadiennes qui ont des croyances extrémistes de droite et de suprématie blanche, aucune action globale n’est envisagée.

Au cours des dernières années, les Forces armées canadiennes ont du faire face à plusieurs incidents impliquant des militaires associés avec des groupes d’extrême droite.

Lors du Jour du Canada, le 1er juillet 2017, des membres de la Marine royale canadienne avaient interrompu une manifestation autochtone à Halifax. Les cinq militaires étaient tous membres du groupe des Proud Boys et déclaraient leur « chauvinisme occidental ».

D’autres incidents ont impliqué des groupes tels la Meute, Table Rase, ou Atomwaffen Division.

Dans un récent reportage du magazine Ricochet, plusieurs militaires apparaissent comme étant derrière un magasin de surplus de Calgary (FireForce Ventures) vendant de l’équipement militaire, mais aussi et surtout le « parfait matériel » pour le suprémaciste blanc typique, dont notamment des drapeaux et des uniformes de la Rhodésie, où le régime a été dirigé par des minorités blanches pratiquant la discrimination envers les noirs. Ils utilisent aussi fréquemment des insultes à caractères raciales.

Dans un courriel envoyé à 45eNord.ca, les Forces armées canadiennes disent avoir reçu de nouvelles informations concernant les membres impliqués dans FireForce Ventures et les analyser.

« Toutes les formes de haine et de discrimination vont complètement à l’encontre de notre philosophie militaire et des valeurs nationales que les FAC ont à soutenir et à défendre. Cela menace l’intégrité opérationnelle et sape la confiance et la cohésion sans faille requises entre nos membres ».

Interrogé après la période des questions au Parlement, le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan, dit suivre cette question de près et que les Forces armées canadiennes agiront à chaque fois que nécessaire, soit par le biais de la Juge avocate générale, soit par d’autres moyens existants de la justice militaire. « Nous nous assurerons que nous créerons agressivement cet environnement (sûr) » pour tous les membres des Forces armées canadiennes.

En février dernier, le général Vance avait déjà émis une directive, annoncée dans un CANFORGEN, sur la « conduite militaire professionnelle » à adopter. Il rappelait à cette occasion que tous les militaires ont signé un code de conduite et de discipline et qu’ils leur est interdit de faire partis d’un groupe qui « favorise le racisme, le sexisme, la misogynie, la violence, la xénophobie, l’homophobie, la discrimination fondée sur la capacité physique et les opinions discriminatoires relatives à certaines religions ou croyances ».

DIRECTION DU CEMD EN MATIERE DE CONDUITE MILITAIRE PROFESSIONNELLE
UNCLASSIFIED
REFS: A. PROTECTION, SECURITE, ENGAGEMENT:LA POLITIQUE DE DEFENSE DU CANADA
B. LOI CANADIENNE SUR LES DROITS DE LA PERSONNE
C. ORDONNANCES ET REGLEMENTS ROYAUX, ARTICLES 19.14, 19.36 ET 19.44
D. OAFC 19-43 COMPORTEMENT RACISTE
E. DOAD 5012-0 PREVENTION ET RESOLUTION DU HARCELEMENT
F. DOAD – SERIE 5019 MANQUEMENT A LA CONDUITE ET AU RENDEMENT
G. DOAD – SERIE 7023 ETHIQUE DE LA DEFENSE
H. LE CODE DE VALEURS ET D ETHIQUE DU MDN ET DES FC
I. SERVIR AVEC HONNEUR: LA PROFESSION DES ARMES AU CANADA
J. EXAMEN EXTERNE SUR LES INCONDUITES A CARACTERE SEXUEL ET HARCELEMENT SEXUEL DANS LES FORCES ARMEES CANADIENNES, PAR MARIE DESCHAMPS, AUTORITE D EXAMEN EXTERNE
K. DIRECTIVE DU CEMD AUX COMMANDANTS ET A LEURS EQUIPES DE LEADERSHIP

1- L OBJECTIF DU PRESENT CANFORGEN EST DE FOURNIR A TOUS LES MEMBRES DES FAC MES DIRECTIVES ET ATTENTES CONCERNANT LA CONDUITE PROFESSIONNELLE ET LE COMPORTEMENT AU TRAVAIL ET AILLEURS AINSI QUE D ETABLIR LES REGLES CONCERNANT L ADHESION A UN GROUPE DONT LES VALEURS OU MANDAT SONT INCOMPATIBLES AVEC LE SERVICE AU SEIN DES FAC

2- DANS PROTECTION, SECURITE, ENGAGEMENT: LA POLITIQUE DE DEFENSE DU CANADA (REF A), LE GOUVERNEMENT DU CANADA A CLAIREMENT DECLARE SES OBJECTIFS D AUGMENTER L INTEGRATION ET LA DIVERSITE AU SEIN DES FAC ET D Y MAINTENIR UN MILIEU DE TRAVAIL SAIN ET SECURITAIRE EXEMPT DE HARCELEMENT ET DE DISCRIMINATION

3- LES FAC SE SONT ENGAGEES A ELIMINER LES CAS DE DISCRIMINATION AU SEIN DE SES RANGS, A ACCROITRE LA CONFIANCE DES RECRUES POTENTIELLES AU PRINCIPE QUE LES FAC SONT UNE INSTITUTION DANS LAQUELLE ELLES SONT BIENVENUES, ET A AUGMENTER LA CONFIANCE DES CANADIENS DANS L INTEGRITE ET LA BASE ETHIQUE DES FAC. A CET EFFET, LES FAC RENFORCERONT LA CONFIANCE DU PUBLIC DE L ORGANISATION EN TANT QUE FORCE MILITAIRE DISCIPLINEE QUI REFLETE LES VALEURS DU CANADA, ET ELLES FAVORISERONT UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL SECURITAIRE ET SAIN QUI INTEGRE LA DIVERSITE ET EST PROPICE AU RECRUTEMENT ET A LA RETENTION DES MEMBRES DES FAC

4- LA CONDUITE DISCRIMINATOIRE EST INCOMPATIBLE AVEC L ETHOS MILITAIRE ET UN SERVICE MILITAIRE EFFICACE. CETTE CONDUITE NE SERA PAS TOLEREE. EN PLUS DE S ABSTENIR DE TOUTE CONDUITE DISCRIMINATOIRE, LES MEMBRES DES FAC DOIVENT EVITER TOUTE CONDUITE QUI PROJETTE UNE IMAGE NEGATIVE DES FAC. LES MEMBRES DES FAC SONT RESTREINTS DANS LES COMMENTAIRES QU ILS EMETTENT, DANS LA MANIERE DONT LES RENSEIGNEMENTS ET LES OPINIONS SONT DIVULGUES ET DANS LES ACTIVITES POLITIQUES AUXQUELLES ILS PARTICIPENT

5- IL EST PRIMORDIAL QUE LES MEMBRES DES FAC SE CONFORMENT A L ORFC ARTICLE 19.14(2)(A) QUI STIPULE QU AUCUN OFFICIER OU MILITAIRE DU RANG NE DOIT FAIRE NI NE DOIT DIRE QUOI QUE CE SOIT QUI, VU OU ENTENDU PAR UN MEMBRE DU PUBLIC, POURRAIT JETER LE DISCREDIT SUR LES FAC OU SUR L UN DE SES MEMBRES

6- EN CE QUI CONCERNE LA REFERENCE F, LA VIOLATION ALLEGUEE DE CES NORMES VA ENTRAINER, SI JUSTIFIEE, LA TENUE D UNE ENQUETE, QUI PEUT MENER A LA PRISE DE MESURES ADMINISTRATIVES, D ACTIONS DISCIPLINAIRES OU LES DEUX ET PEUT MENER A LA LIBERATION DES FAC. UN CANDIDAT A L ENROLEMENT QUI NE PEUT PAS, OU REFUSE DE SE CONFORMER AUX NORMES DE CONDUITE NE SERA PAS ENROLE

7- POUR S ASSURER QUE LES FAC REFLETENT LES VALEURS CANADIENNES DE DIVERSITE, DE RESPECT ET D INTEGRATION, ET QU ELLES FOURNISSENT UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCELEMENT ET DE DISCRIMINATION, IL EST INTERDIT DE SE COMPORTER DE LA FACON SUIVANTE:

  • PARTICIPER A UNE ACTIVITE OU ETRE MEMBRE D UN GROUPE OU D UNE ORGANISATION QU UN MEMBRE DES FAC SAIT OU DEVRAIT SAVOIR ETRE LIE A DES ACTIVITES CRIMINELLES, OU QUI FOMENTE LA HAINE, LA VIOLENCE, FAVORISE LA DISCRIMINATION OU LE HARCELEMENT SUR LA BASE D UN MOTIF DE DISTINCTION ILLICITE AU TERME DE LA LOI CANADIENNE SUR LES DROITS DE LA PERSONNE (LCDP). LES ACTIVITES INTERDITES COMPRENNENT CELLES QUI SONT LIEES A UN GROUPE QU UN MEMBRE DES FAC SAIT, OU DEVRAIT SAVOIR, FAVORISE LE RACISME, LE SEXISME, LA MISOGYNIE, LA VIOLENCE, LA XENOPHOBIE, L HOMOPHOBIE, LA DISCRIMINATION FONDEE SUR LA CAPACITE PHYSIQUE ET LES OPINIONS DISCRIMINATOIRES RELATIVES A CERTAINES RELIGIONS OU CROYANCES. EN CAS DE DOUTE, LES MEMBRES DES FAC DEVRAIENT CONSULTER LEUR CHAINE DE COMMANDEMENT AFIN DE SAVOIR SI LA PARTICIPATION A UNE ACTIVITE OU LE FAIT D ETRE MEMBRE D UN GROUPE VA A L ENCONTRE DE CES REGLES
  • FAIRE OU PARTAGER DES COMMENTAIRES SOIT VERBALEMENT, PAR ECRIT, EN LIGNE OU AUTRE, QU UN MEMBRE DES FAC SAVAIT OU DEVRAIT SAVOIR, QUI FAVORISE LA DISCRIMINATION OU LE HARCELEMENT SUR LA BASE D UN MOTIF DE DISTINCTION ILLICITE AU TERME DE LA LCDP. LES COMMENTAIRES INTERDITS COMPRENNENT CEUX QUI EXPRIMENT LE RACISME, LE SEXISME, LA MISOGYNIE, LA VIOLENCE, LA XENOPHOBIE, L HOMOPHOBIE, LA DISCRIMINATION FONDEE SUR LA CAPACITE PHYSIQUE ET LES OPINIONS DISCRIMINATOIRES RELATIVES A CERTAINES RELIGIONS OU CROYANCES

8- LES RESEAUX SOCIAUX ET LA SECTION DE COMMENTAIRES DES SITES WEB SONT DE NATURE PUBLIQUE ET LES COMMENTAIRES ET COMPORTEMENT SUR CES SITES WEB FONT PARTIE, DE FACON PERMANENTE, DU DOMAINE PUBLIC. LES MEMBRES DES FAC, QU ILS SOIENT EN SERVICE OU NON, DOIVENT S ASSURER QUE LEURS ACTIVITES EN LIGNE NE JETTENT PAS LE DISCREDIT SUR LES FAC, NE COMPROMETTENT PAS LA REPUTATION DES FAC ET N INCITENT PAS LES AUTRES A REFUSER, A ETRE RETICENT OU A ETRE INCAPABLE DE TRAVAILLER AVEC LES FAC. PAR EXEMPLE, IL SERAIT INTERDIT A UN MEMBRE DES FAC DE PUBLIER QUOI QUE CE SOIT SUR UN SITE DE RESEAUX SOCIAUX D UNE ORGANISATION QUI EMET DES OPINIONS DISCRIMINATOIRES

9- COMME L INDIQUE LE CODE DE VALEURS ET D ETHIQUE DU MDN ET DES FC A LA REF H ET COMME LE RENFORCE SERVIR AVEC HONNEUR A LA REF I, EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, LES MEMBRES DES FAC DOIVENT RESPECTER LA DIGNITE HUMAINE ET LA VALEUR DE CHAQUE PERSONNE EN TRAITANT CHAQUE PERSONNE AVEC RESPECT ET EQUITE

10- LA CHAINE DE COMMANDEMENT DOIT S ASSURER QUE TOUS LES MEMBRES DES FAC ET LES CANDIDATS A L ENROLEMENT SOIENT INFORMES DE CET ORDRE. SI LA CHAINE DE COMMANDEMENT SOUPCONNE QU ON A ENFREINT CET ORDRE, ELLE DEVRA MENER UNE ENQUETE ET CONSULTER, A TRAVERS LES PROCEDURES NORMALES, AVANT DE PRENDRE DES MESURES ADMINISTRATIVES CONTRE UN MEMBRE DES FAC

Les Forces disent que « toute action inappropriée, acte répréhensible ou commentaire qui déprécie, rabaisse ou provoque une humiliation ou une gêne personnelle est considéré comme un manquement aux normes de conduite professionnelle militaire et peut entraîner des mesures administratives et/ou disciplinaires. Cela peut inclure le retrait des Forces armées canadiennes ».

Toutefois, contrairement à l’Opération HONNEUR sur les comportements sexuels inappropriés, le général Vance ne souhaite pas pour le moment lancer une vaste contre-attaque face aux extrémismes. « Les enquêtes ou autres mesures correctives sont effectuées au cas par cas et initiées lorsqu’il existe des raisons de suspecter un comportement inapproprié. En termes simples, si une plainte est déposée contre un membre des FAC ou si nous avons des informations indiquant des actes répréhensibles, nous prenons des mesures ».

Les Forces disent que chaque membre a la responsabilité « d’agir et de signaler » tout comportement discriminatoire et que toute plainte sera « rapidement examinée et traitée », soit au niveau de l’unité, soit directement auprès de la police militaire.

« Notre engagement envers une institution inclusive et diversifiée est inébranlable », d’affirmer encore les Forces armées canadiennes.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.