Infanterie 0010 #521 Le BEARDFORGEN

0

J’ai été en retard pour le BOOTFORGEN alors je me suis assuré de faire un strip sur le BEARDFORGEN dans les temps. Et je ferai de même pour le POTFORGEN ;). Décidément les Forces armées canadiennes m’offre beaucoup de contenu cet automne.

Le port de la barbe était déjà permis avant pour des raisons médicales ou religieuse. Bien qu’il y en a pas mal qui ont réussi à crosser le système de quelconque façon. Par exemple en se rasant avec du diesel (ce n’est pas une blague), certains avaient réellement besoin de cette condition médicale. J’en avais une quand j’étais juste soldat parce que je faisais de l’acné kystique. Évidemment une fois mon traitement dermatologique terminé j’ai tout fait pour garder mon excuse barbe, et la récupérer par après.

Mais en bout de compte je me suis habitué à me raser chaque matin. Même que le 26 Septembre dernier, j’ai commencé à me raser pour tout d’un coup réaliser que je n’avais pas à le faire. Alors, comme 90% des membres masculins des Forces, je me mets à l’essai de 30 jours. Après on verra. Parce que je pense bien que pas mal de gars qui se laisse actuellement pousser la leurs, finiront par recommencer à se raser. C’est juste que là, on capote un peu.

Pour revenir à ceux qui avait ce qu’on appel l’excuse médicale. Je le redis que certains en avaient réellement besoin, mais beaucoup mentaient pour l’avoir. Voir même se laissaient pousser une barbe alors qu’ils n’avaient même pas de papiers du médical. Et ils aimaient flasher avec leurs barbes et se moquer de ceux qui n’en avait pas le droit. C’est dommage parce quand les Forces découvrent ces tricheurs du système, elle serre la vis et tout le monde paye.

Jonathan Girard s'est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2005 et a rejoint le Royal 22e Régiment en juin 2006. Passionné de BD depuis toujours, il dessinait beaucoup lors des exercices avant finalement de se lancer et de rendre son travail public.

Les commentaires sont fermés.